/news/green
Navigation

L’opération de pompage a commencé dans la zone rouge à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Coup d'oeil sur cet article

La digue maintenant réparée, les opérations de pompage ont débuté dans la zone rouge de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

En avant-midi, une quarantaine de pompes étaient à l’œuvre pour faire baisser le niveau de l’eau dans le secteur le plus touché par ces inondations historiques.

L’opération est délicate, puisque même si la brèche a été complètement colmatée, la digue demeure fragilisée et à risque, car elle est encore gorgée d’eau.

«Nous devons surveiller régulièrement l’état de la digue, c’est-à-dire que le pompage est interrompu à chaque baisse d’un pied du niveau de l’eau dans cette zone afin de vérifier l’état de la digue, a indiqué la mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus, lors d’un point de presse. Il est présentement impossible de vous fournir la date à laquelle l’évacuation de l’eau sera terminée.»

Les travaux de réparation de la digue ont été complétés en début de soirée dimanche, soit un peu après 18 h 30.

Des professionnels de l’armée, d’Hydro-Québec et de la municipalité ont travaillé de concert avec l’entrepreneur pour mener cette opération délicate. M. Cantin a d'ailleurs évoqué une «coordination monstrueuse» pour qualifier le partenariat entre tous les travailleurs.

Selon le dernier bilan du ministère de la Sécurité publique, 736 résidences sont encore inondées et 872 sont isolées en raison des inondations. Quelque 5500 citoyens sont toujours évacués de leur domicile.

Course contre la montre

Pendant ce temps, sur la 22e avenue, plusieurs sinistrés étaient déjà à l’œuvre pour vider leur résidence et se débarrasser de leurs biens et matériaux endommagés par l’eau.

C’est une véritable course contre la montre pour ces résidents, qui doivent rapidement défaire les murs des pièces inondées pour éviter la formation de moisissures.

Les premières séances d’information du ministère de la Sécurité publique pour les sinistrés commencent d’ailleurs ce lundi. Elles ont lieu à 14h et 19h à l’église de Deux-Montagnes.

D’autres séances auront lieu mardi et mercredi aux mêmes heures.