/news/politics
Navigation

Produits menstruels gratuits pour les fonctionnaires: «c’est ridicule», clame Bernier

Produits menstruels gratuits pour les fonctionnaires: «c’est ridicule», clame Bernier
Photo d'archives Agence QMI, Matthew Usherwood

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, juge qu’Ottawa n’a pas à fournir des produits menstruels gratuitement sur les lieux de travail du fédéral.

La ministre du Travail, Patty Hajdu, a annoncé la semaine dernière que son gouvernement veut rendre disponibles gratuitement des tampons et serviettes hygiéniques dans les milieux de travail gouvernementaux. Quelque 482 800 femmes bénéficieraient de cette mesure, qui pourrait entrer en vigueur d’ici deux ans. 

«Ce n’est pas le rôle de l’État de payer pour ça», a réagi lundi le député de Beauce lors d’un point de presse impromptu à Ottawa. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

 

«Est-ce qu’on paie pour le papier de toilette? C’est ridicule!», a aussi lancé Maxime Bernier en anglais, avant de se faire reprendre par les journalistes. En effet, en vertu du Règlement canadien sur la santé et la sécurité au travail, le papier hygiénique doit être fourni par les employeurs au Canada.

«C’est sûr que je suis le seul politicien à être contre ça. Je suis le seul politicien qui prône la responsabilité individuelle. J’espère bien avoir le support, l’appui des femmes, et je fais appel à leur intelligence là-dessus. Ce n’est pas le rôle de l’État de subventionner des tampons», a poursuivi M. Bernier. 

Le politicien a aussi souligné qu’à son avis, il y a des débats plus importants à mener au pays, évoquant la formule de la péréquation, le système de santé et le besoin de baisser les impôts.