/news/green
Navigation

Sainte-Marthe-sur-le-Lac: la double épreuve de plusieurs sinistrés

Sainte-Marthe-sur-le-Lac: la double épreuve de plusieurs sinistrés
PHOTO TVA NOUVELLES, KARIANE BOURASSA

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-MARTHE-SUR-LE-LAC | Plusieurs citoyens de Sainte-Marthe-sur-le-Lac qui travaillent à la maison ont vécu une double épreuve en voyant leur résidence, mais aussi leur gagne-pain prendre l’eau.

C’est notamment le cas de Louis Emond, président de l’entreprise LDFS, qui fabrique des vêtements de sport personnalisés sur la 22e Avenue.

Il a appris dans les derniers jours que ses assurances ne couvriront pas les dommages subis lors des inondations.

«Il faut se débrouiller, on n’a pas le choix», a fait savoir à la caméra de TVA Nouvelles sa conjointe, Brigitte Deschambault, qui travaille aussi pour l’entreprise. «On a passé du temps à essayer de tout arranger, de faire le ménage pour sauver tout ce qu’on peut, mais on ne peut pas en faire plus. On a sérieusement besoin d’aide.»

Selon son conjoint, la production continue malgré les dégâts.

«On réussit à produire quand même, a assuré M. Emond. On a notamment réussi à sauver une machine de production qu’on a transportée avec l’aide de l’armée. Elle est dans un cabanon.»

«Nous avons des ententes avec des fournisseurs. [...] C’est notre grosse saison, avec la fin des sports d’hiver et le début des sports d’été. On était en pleine production, c’est difficile [...], mais c’est sûr qu’on n’abandonnera pas, on le doit à nos enfants.»