/misc
Navigation

Basambombo heureux chez lui

Le joueur du Rouge et Or a grandi et disputé son football scolaire dans la capitale fédérale

SPO-FOOTBAL-CARLETON
Photo Agence QMI, Marc Desrosiers Dan Basambombo, tout comme ses coéquipiers du Défi Est-Ouest, ont effectué leur premier entraînement de la semaine à l’Université de Carleton mardi.

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Dan Basambombo disputera le Défi Est-Ouest à la maison.

Natif de la République démocratique du Congo, le secondeur étoile du Rouge et Or de l’Université Laval a grandi à Ottawa où il a disputé son football scolaire. « Ce retour à la maison me fait chaud au cœur, a exprimé Basambombo, mardi, après le premier entraînement de la semaine présenté à l’Université Carleton. Je ne suis pas souvent ici. Je ressens un sentiment de bien-être. Ma famille et mes amis qui n’ont pas la chance de me voir jouer pourront assister au match. C’est particulier de jouer ce match à Ottawa et ça me fait plaisir. Je vais demeurer à l’hôtel avec les gars afin de profiter pleinement de l’expérience. »

Basambombo aura une bonne pensée pour les entraîneurs qui l’ont initié au football avec les Faucons de l’école secondaire catholique de Franco-Cité. « C’est là que j’ai débuté le football, et messieurs Denis (Paul), Boisvert (Serge) et Major ont eu un grand impact sur ma carrière, a-t-il raconté. Certains entraîneurs des Panthers de Cumberland (football civil) et des anciens coéquipiers des deux équipes seront aussi présents. Je suis parti jeune pour l’Université Laval et ils ne m’ont pas vu rejouer. »

Voudra-t-il impressionner la galerie, à l’occasion du match ? « Je vais faire simplement mon travail. Je vais faire mon 1/12 comme à Laval. »

Destiné à une belle carrière professionnelle, le secondeur intérieur vivra son premier contact avec les recruteurs et les entraîneurs de la LCF. « Je me sens bien sur le terrain et pas du tout perdu. Les joueurs ici sont tous bons et ce sont les détails qui font la différence. J’ai un talent athlétique, mais je n’ai pas de mérite. Tout le crédit revient à Dieu. »

Explosion

À sa première année comme partant l’an dernier, le secondeur de 6 pi 1 po et 232 livres s’est imposé comme un rouage important de la défensive du Rouge et Or. « J’étais vraiment heureux d’être partant et ce fut une belle expérience. Pour la prochaine année, j’ai de grands objectifs. Avec le départ de grands joueurs comme Mathieu Betts et Vincent Desjardins, je dois augmenter ma contribution tout comme d’autres coéquipiers comme Adam Auclair, Kean Harelimana et plusieurs autres. J’ai vraiment hâte de voir notre groupe aller. »

Résultats des tests physiques

Le demi défensif Marc-Antoine Dequoy, des Carabins, de l’Université de Montréal, a remporté le sprint du 40 verges avec un chrono de 4 s 75. Deuxième au 40 verges, le demi défensif Noah Hallet, des Marauders de McMaster, a gagné l’épreuve du 3 cônes avec un temps de 7 s 098 et le saut vertical avec un bond de 44 po. Le demi inséré Jonathan Breton-Robert a terminé au 2e rang avec un temps de 7 s 1.

Le secondeur Kurtis Gray, des Warriors de Waterloo, a enlevé l’épreuve du L Test avec un chrono de 4 s 26. L’ailier espacé Marc-Antoine Pivin, du Rouge et Or, a suivi avec un temps de 4 s 28.

Le joueur de ligne offensive Andrew Becker, des Rams de Régina, a remporté le test du développé-couché en réussissant 32 répétitions. Kétel Assé, du Rouge et Or, a terminé en 2e place avec 22.

Aucun joueur de McGill à Ottawa

Forte de sa meilleure classe de recrutement en 2016, l’équipe de McGill brille malgré tout par son absence au Défi Est-Ouest.

Aucun joueur ne représente McGill au match des meilleurs espoirs pour le repêchage de 2020 de la LCF qui regroupe pour l’essentiel des joueurs recrutés en 2016. « Nous avons une bonne classe de recrutement cette année, mais celle de 2016 était incroyable, a affirmé l’entraîneur-chef Ronald Hilaire. Je pensais que nous aurions cinq invitations. Hudon (Jean-Philippe), Carré (Benjamin), Déthier (Vincent) et Bilodeau (Xavier), c’est clair qu’ils peuvent jouer dans la LCF. Les gars auront la chance de se prouver au cours de la saison et c’est clair qu’ils sont motivés. »

Blessures

Carré a dominé le RSEQ en 2018 avec cinq interceptions, dont deux qu’il a ramenées pour des touchés. Les équipes universitaires fournissent une liste de noms, mais les joueurs sont sélectionnés par les équipes de la LCF.

Initialement, le plaqueur Andrew Seinet-Spaulding et l’ailier espacé Jérémy Sauvageau avaient été sélectionnés, mais ils ont décliné l’invitation pour soigner des blessures. Ils n’ont pas été en mesure de participer au camp de printemps de l’équipe qui s’est terminé, dimanche.

« C’est leur décision et je ne les aurais pas empêchés de participer, mais ils ont jugé plus important de bien se préparer pour leur quatrième saison au lieu de prendre part au Défi Est-Ouest, a expliqué Hilaire qui donne un coup de main à son ami Paul-Eddy St-Vilien qui coordonne la défensive de l’Est. Ils soignent de petits bobos et ils seront prêts pour le camp d’entraînement. On croyait qu’ils seraient remplacés par deux de leurs coéquipiers au Défi Est-Ouest, mais ce ne fut finalement pas le cas. »