/sports/baseball/capitales
Navigation

Un premier test relevé haut la main

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – Les Capitales de Québec ont bien débuté leur calendrier préparatoire en signant un gain de 7 à 4, mercredi soir au Stade Canac, dans un duel de huit manches face aux Blacksox du New Jersey.

«Il y a eu de bonnes apparitions au bâton. C’était une bonne équipe, ils avaient de bons joueurs de l’autre côté. J’ai vraiment été content de voir qu’on était à l’aise au bâton malgré le froid», a souligné le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini. «La vitesse des joueurs est ressortie. On a plusieurs gars qui se déplacent bien. C’est des gars qui se battent pour les mêmes postes. Aujourd’hui (hier), je ne m’attendais à aucun contact solide en raison du froid et du fait que les joueurs ne sont pas dans leur ‘’game shape’’.»

Les Capitales ont explosé au cours de la quatrième manche, notamment à l’aide de trois coups de circuit. Le joueur de troisième but TJ White a parti le bal en envoyant la balle à l’extérieur du terrain, alors qu’il n’y avait aucun coureur sur les buts. Peu de temps après le circuit de White, c’était au tour d’Andrew Godbold et d’Andy Mocahbee de se joindre à la fête. Puis comme si ce n’était pas assez, Chris Shaw a frappé un coup sûr qui a fait entrer J.D. Williams au marbre. En l’espace d’une demi-manche, les Capitales ont pris les devants 5 à 1.

L’enclos des releveurs roule à plein régime

Les Capitales ont utilisé un total de six lanceurs différents afin de les tester en situation de match. Le vétéran lanceur Arik Sikula a débuté la rencontre au monticule, puis Matt Marsh, Dustin Molleken, Jeff Degano, Lachlan Fontaine et le Québécois Dany Paradis-Giroux ont assuré la relève.

En deux manches, Matt Marsh a accordé un point aux visiteurs, mais il montré de quoi il était capable en effectuant trois retraits au bâton en plus d’accorder seulement un coup sûr par la suite. «Il a atteint 95 milles à l’heure. On veut qu’il se lève et qu’il saisisse le poste de quatrième partant. Il a été très impressionnant», a remarqué Scalabrini.

Grandes retrouvailles à Québec

La visite des Blacksox, un club de baseball basé au New Jersey, a permis à certains joueurs des Capitales de revoir certains visages familiers. C’est le cas du nouveau joueur de premier but, Joe Lytle, qui a eu l’occasion de discuter avec son ancien coéquipier à l’Université d’Oklahoma City Don Bernadi, maintenant lanceur avec les Blacksox. C’est d’ailleurs lui qui était au monticule pour les visiteurs. «C’est spécial de se revoir. On a passé de beaux moments ensemble au collège», s’est rappelé Joe Lytle.

C’était également une première escale en territoire québécois pour certains joueurs des bas noirs. Le voltigeur de gauche Omar Artsen a commencé à jouer au baseball à l’âge de huit ans dans l’état de New York et ne cesse de voyager depuis le début de sa carrière. «Au baseball, tu passes 70% du temps sur la route », a-t-il mentionné.

Calepin de notes...

Le joueur d’arrêt-court des Blacksox, Brennan Fischer s’est démarqué au cours de la rencontre. «Il a eu quatre de leurs cinq coups sûrs. Ils nous intriguent vraiment. Je vais faire un petit peu plus de recherches sur lui», a noté Scalabrini...

Les Capitales disputeront leurs deux prochains matchs hors-concours à Ste-Marie-de-Beauce, samedi après-midi, avant de prendre la direction de Coaticook, dimanche.