/sports/baseball/capitales
Navigation

Une histoire d’amour entre TJ White et Québec

TJ White
PHOTO JOURNAL DE QUÉBEC, JEAN-FRANCOIS DESGAGNES TJ White

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC - Reconnu pour sa grande fougue sur le terrain, TJ White a rapidement conquis le cœur des partisans des Capitale de Québec l’an dernier. Cette histoire d’amour entre lui et la ville est toute récente, mais c’est en grande partie ce qui l’a poussé à effectuer un retour dans la Vieille Capitale.

«La ville est formidable. J’ai eu beaucoup de plaisir avec l’équipe l’an dernier, la culture était excellente et les entraîneurs ont fait un boulot remarquable, s’est remémoré White, qui est devenu le favori du public lorsqu’il est arrivé à la mi-juin l’été dernier après sa libération des Lookouts de Chattanooga, club affilié aux Twins du Minnesota, qui l’ont sélectionné en 18e ronde au repêchage de la MLB en 2014.

«J’adore les partisans. Ils sont de très grands amateurs de baseball. On le sent à chaque fois qu’on saute sur le terrain et ça nous aide à mieux performer, a souligné le favori de la foule. C’est tellement facile dire bonjour à quelqu’un. Ils ont été très accueillants avec moi.»

Un rôle de leader

Les Capitales auront plusieurs nouveaux visages cette saison. Le joueur de troisième but fait partie d’un groupe de six joueurs composés de Karl Gélinas, Arik Sikula, Brett Lee, Yordan Manduley et Tyson Gillies qui ont gardé leur casier dans le vestiaire des Capitales cette saison.

«Je suppose que je vais avoir un rôle de leader. Je veux mener par l’exemple et me servir de mon expérience acquise l’an dernier pour la partager avec mes nouveaux coéquipiers. On a un bon groupe de joueurs. Nous allons tous s’aider mutuellement au moindre souci», a assuré le frappeur de puissance de 5’10’’ et 200 livres.

En 78 rencontres l’an dernier, le natif de Las Vegas a cogné 11 circuits, produit 46 points et maintenu une moyenne au bâton de ,287 qui lui a permis de terminer au 18e rang à ce chapitre à travers la Ligue Can-Am. Malgré ces statistiques impressionnantes, l’Américain veut toujours faire mieux. «C’est le plan! Je vais travailler sans arrêt pour être encore meilleur. Je vais essayer de répéter ce que j’ai fait l’an dernier. On va y aller un match à la fois», a-t-il lancé.