/entertainment/events
Navigation

Une galerie d’art multisensorielle

La Casa Cartel ouvre ses portes vendredi soir

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle galerie d’art Casa Cartel, fondée par quatre entrepreneurs dans la vingtaine qui débordent de créativité, s’impose déjà comme un incontournable pour les amateurs d’art contemporain. Surtout, ne partez pas sans être allé faire un tour... aux toilettes.

Avec ses expériences sensorielles, la galerie propose une visite hors du commun. Chaque recoin de la Casa Cartel, fondée pour donner un espace d’exposition à des artistes émergents, a été exploité par une idée artistique.

Même la salle de bain. Les fondateurs de la galerie travaillent depuis deux semaines à transformer la pièce. Sans dévoiler de punch, disons que vous ne saurez plus où regarder.

La pièce est une belle démonstration de toute la créativité qui habite Sophie Poirier, finissante en arts visuels de l’Université Laval, Brad Laplante, artiste, Dimitri Roy, étudiant en design, ainsi qu’Alexis Fafard, quatre amis qui ont investi leurs propres économies pour retaper l’espace.

« On veut en faire un passage insolite, un milieu où les jeunes artistes qui sortent de l’université, par exemple, puissent exposer », explique Sophie Poirier.

Une ambiance sonore et des bouchées contribueront à l’expérience. « On ne veut pas que les gens s’arrêtent juste aux tableaux », explique Sophie Poirier.

Un autre modèle d’affaires

La nouvelle galerie a été fondée pour promouvoir principalement des artistes émergents.

« Je me suis rendu compte que les jeunes artistes ont énormément de difficulté à trouver des lieux d’exposition, ajoute la femme de 22 ans. Et en général, les galeries prennent environ 60 % de commission. Je me suis demandé si on pouvait faire quelque chose de mieux pour eux. »

En plus d’offrir une expérience différente, le modèle d’affaires détonne aussi des galeries habituelles. La galerie prendra une commission sur les œuvres vendues, mais le montant sera à la discrétion de l’artiste. Sophie Poirier a entamé les démarches pour faire de la galerie un organisme à but non lucratif.

Située sur la rue Saint-Vallier Est, au coin du boulevard Charest, la Casa Cartel renouvellera ses expositions tous les mois. La première, qui a pour titre Alpha, regroupe plusieurs artistes, dont deux qui n’ont jamais exposé.


► Le vernissage d’ouverture de la galerie Casa Cartel se déroule vendredi soir, dès 17 h, au 11, rue Saint-Vallier Est.