/news/politics
Navigation

Québec bloque des projets qu’Ottawa veut annoncer

Tramway
Photo courtoisie Ville de Québec Après le désaccord sur le financement du tramway de Québec, TVA a appris que Québec bloque des projets qu’Ottawa souhaite annoncer.

Coup d'oeil sur cet article

Rien ne va plus entre le gouvernement Legault et les libéraux de Justin Trudeau. Après le désaccord sur le financement du tramway de Québec, TVA Nouvelles a appris que Québec bloque des projets qu’Ottawa souhaite annoncer.

C’est notamment le cas de deux infrastructures importantes du Service de l’eau de la Ville de Montréal. Ottawa s’apprêtait à annoncer une participation financière de 52 millions $, mais le gouvernement de François Legault refuse de donner son aval.

Or, sans l’accord de Québec, il est impossible pour le fédéral de faire un chèque à une municipalité et le gouvernement Legault n’a aucune somme à fournir pour les deux projets montréalais.

Un désaccord entre les deux paliers de gouvernement fait également en sorte que le prolongement de l’autoroute 19, au nord de Montréal, n’a toujours pas été annoncé. Québec laisse entendre que le dossier n’est pas prêt alors que l’impatience d’Ottawa commence à se faire sentir. En coulisses, on murmure que le fédéral serait prêt à faire son annonce sans Québec.

À cinq mois des élections fédérales, les libéraux de Justin Trudeau cachent de moins en moins leur inquiétude face à l’attitude des caquistes de François Legault.

«La saison de la construction, c’est maintenant, a dit le député libéral fédéral de Louis-Hébert, Joël Lightbound. Que le gouvernement Legault joue de la politique sur ce genre de questions là, ça me dépasse totalement. Je les invite à ne pas jouer dans le même film que fait Doug Ford en Ontario où on fait de l’obstruction et on essaie de faire de la politique fédérale.»

Québec menace même Ottawa de vouloir négocier une nouvelle entente fédérale-provinciale, ce qui repousserait la plupart des annonces après la campagne électorale.

Une attitude critiquée

Une attitude que dénoncent aussi les partis de l’opposition à Québec.

«Le gouvernement Legault nous avait promis un nationalisme rassembleur, mais là, ce qu’il nous offre, c’est un fédéralisme "chicanier"», a déploré le député solidaire de Jean-Lesage, Sol Zanetti.

«Monsieur Legault fait un mauvais pari et il risque de perdre», a prédit pour sa part Gaétan Barrette, député libéral provincial de La Pinière.

Le président de l’Union des municipalités du Québec, Alexandre Cusson, veut que cette situation «arrête».

«Les gens qui paient pour ça, ce sont les citoyens et les citoyennes sur le terrain», a-t-il dit.

Malgré tout, le gouvernement Legault nie mettre des bâtons dans les roues du fédéral. Il veut plutôt renégocier une entente avec le fédéral pour les transferts de fonds entre Québec et Ottawa.

«On ne va bloquer aucun projet du fédéral», a soutenu la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest.

«Dès qu’on sera prêts à les annoncer, on le fera, a ajouté le ministre des Transports, François Bonnardel. Maintenant, oui, on est à travailler sur ces projets. On est en discussion avec le fédéral sur plusieurs de ces projets. J’ai rencontré le ministre Garneau et le ministre Champagne, et pour nous, il est important de les annoncer, mais on ne va pas précipiter les choses.»

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.