/lifestyle/techno
Navigation

Téléphones intelligents: Voici comment les algorithmes font pour prédire ce que vous écrirez

Portrait of a shocked young blonde girl
Drobot Dean - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Si vous écrivez souvent sur votre appareil mobile intelligent, vous avez fort probablement remarqué que celui-ci tente de prédire vos prochains mots.

Effectivement, c’est voulu ainsi grâce aux techniques d’apprentissage automatique. 

Pour parvenir à suggérer les prochains mots, le prédicteur textuel des algorithmes de votre téléphone intelligent ou tablette doit essentiellement maîtriser deux fondamentaux : la ou les langues dans lesquelles vous écrivez et faire appel à un algorithme appelé «K plus proche voisin» – du terme anglais k nearest neighbour

Cette prédiction se base sur l’analyse des derniers mots écrits comparée à un groupe de mots qui ont été acquis pendant une phase d’apprentissage automatique. 

Donc, chaque fois que vous tapez à vos amis sur votre mobile, celle-ci propose instantanément les meilleurs mots d’après ceux que vous avez écrits dans le passé. 

Prédiction contextuelle

Cette prédiction contextuelle n’a pas que des avantages puisqu’elle dépend d’un groupe de mots similaires pour atteindre cette prédiction. 

Pour aller plus loin, deux éléments ont été ajoutés à la technique prédictive.  

  • une liste de mots fréquemment employés par l’auteur, en guise de sauvegarde, et 
  • une limitation du lot des prédictions probables en fonction de ce que l’auteur a déjà saisi jusqu’à présent.  

Par exemple, l’engin prédictif ne suggérera pas le mot «le» si l’utilisateur tape les lettres «na...». 

En termes simples, l’utilisateur devient ainsi le meilleur outil de prédiction de langage tel que défini par le modèle d’apprentissage automatique. 

Lorsque le résultat souhaité ressemble davantage aux données utilisées pour créer ce modèle (c'est-à-dire les données d’apprentissage), meilleurs sont les résultats. 

L'exemple du musicien

Cette prédiction devient encore plus précise quand l’auteur parle de ce qu’il maîtrise le mieux. 

Par exemple, sur Twitter, un chanteur qui répond à ses abonnés parlera davantage de musique et de concerts; la terminologie se précise davantage pour le modèle. 

Ne soyez guère surpris, nous sommes très prévisibles, surtout dans ce qu’on écrit sur nos plateformes numériques.