/news/transports
Navigation

Tramway: Jean-Yves Duclos se dit «très choqué» par les déclarations de François Legault

Tramway: Jean-Yves Duclos se dit «très choqué» par les déclarations de François Legault
Photo d'archives, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre fédéral Jean-Yves Duclos, député de Québec, s’est dit «très choqué», vendredi, par les déclarations du premier ministre François Legault la veille au sujet du projet de tramway qui risque d’être compromis dans sa forme actuelle.   

Depuis des mois, la querelle Ottawa-Québec bat son plein sur le financement du projet de 3 milliards $. Le gouvernement du Québec s’est engagé à verser sa part, 1,8 G$, mais ne s’entend toujours pas avec Ottawa sur la provenance des fonds fédéraux de 1,2 milliard $.

Devant une telle impasse, M. Legault a évoqué, jeudi, pour la toute première fois, la possibilité de devoir couper des pans importants du projet pour réduire la facture.

«Soyons très clairs : il est hors de question que la région de Québec soit privée des fonds fédéraux de 1,2 milliard comme prévu depuis un an», a réagi M. Duclos au lendemain des déclarations de M. Legault, en marge d’une annonce sur l’indexation de l’Allocation canadienne pour enfants à Sainte-Foy.

«Si les priorités du nouveau gouvernement du Québec sont à l’effet que la région de Québec serait privée du 1,2 milliard $ d’argent fédéral, ils vont me trouver sur leur chemin», a-t-il prévenu, visiblement furieux de la tournure des évènements.

«J’ai été vraiment très choqué de ce que j’ai entendu hier et je ne suis pas le seul. Il y a beaucoup de gens qui ont été choqués hier (...) Je travaille très fort depuis plusieurs mois pour que ce projet-là avance, il est hors de question que Québec soit exclue des priorités du gouvernement Legault.»

Une question de priorités

M. Duclos s’explique mal pourquoi le gouvernement Legault refuse de piger une somme de 800 M$ dans le fonds fédéral pour les infrastructures vertes

«Ce qui n’est pas normal, c’est que le gouvernement du Québec en 2019 renie l’engagement qui a été pris en 2018 de piger 1,2 G$ dans les enveloppes fédérales disponibles pour prioriser le réseau de transport structurant à Québec. Quelles sont les autres priorités qui sont apparues depuis quelques semaines qui font en sorte que Québec n’est plus prioritaire?»

«On a intérêt à se grouiller»

Sans évoquer lui-même l’échéance électorale fédérale, M. Duclos a néanmoins affirmé qu’il fallait agir vite pour régler le litige. «On a intérêt à se grouiller parce que ça grouille ailleurs au Canada. C’est le temps que ça bouge. Moi, je vais être là pour défendre la région de Québec. Il est hors de question que le gouvernement Legault prétende qu’il n’est plus prioritaire d’utiliser cet argent-là pour la Ville de Québec.» 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.