/weekend
Navigation

Les mamans du petit écran

Coup d'oeil sur cet article

Certaines diront qu’être mère, c’est le plus beau métier du monde. D’autres diront que c’est de l’ouvrage ! En cette fin de semaine de la fête des Mères, voici comment les mamans que nous avons côtoyées toute l’année sur notre petit écran vivent la maternité.

L’apprentissage

Clara Boudrias (Alice Morel-Michaud) dans L’Heure bleue

Clara Boudrias (Alice Morel-Michaud) dans 
<i>L’Heure bleue</i>
Photo courtoisie, Eric Myre
Clara Boudrias (Alice Morel-Michaud) dans L’Heure bleue

 

La belle Clara ne l’a pas vu venir. Adolescente, elle s’est retrouvée enceinte sans tout à fait comprendre ce qu’elle vivait. Elle était alors elle-même un peu bancale. Comment pouvait-elle s’occuper d’un petit être ? Après une longue période de doute, elle s’est finalement assumée avec une certaine sagesse. Mais pas question d’hypothéquer son avenir pour autant. Elle reprend les études et accepte le soutien de ses proches. Cette maternité lui a aussi permis de faire la paix avec sa propre mère et de panser une plaie.


Jeanne Biron (Ève Landry) dans Unité 9

Jeanne Biron (Ève Landry) dans <i>Unité 9</i>
Photo courtoisie, Radio-Canada
Jeanne Biron (Ève Landry) dans Unité 9

 

L’histoire de Jeanne est atroce. Victime d’un viol, pas la peine de vous dire qu’elle a tout fait, au risque de sa propre vie, pour que cet enfant ne vienne pas au monde. C’était une souffrance de plus pour celle qui n’avait pas eu de mère adéquate et qui craignait, pour bien des raisons, de ne pas être capable d’aimer. Mais un clan s’est formé autour de la petite Victoire. Et de pire cauchemar, sa venue s’est transformée en rédemption permettant à la jeune femme, détenue depuis si longtemps, de goûter pour la première fois au bonheur. Cet apprentissage, qui s’est fait tout doucement avec beaucoup de craintes, ouvre sur un avenir optimiste.

La battante

Marie-Luce Goulet (Maude Guérin) dans 5e rang

Marie-Luce Goulet (Maude Guérin) dans <i>5e rang</i>
Photo courtoisie, Bertrand Calmeau
Marie-Luce Goulet (Maude Guérin) dans 5e rang

 

Dure année pour l’agricultrice et femme d’affaires, mère de deux grandes filles. D’abord, il y a la découverte du corps de son mari, puis la mise en péril de sa ferme familiale. Si sa fille Kim a trouvé refuge auprès d’elle, Julie, l’aînée, a préféré faire sa vie sur un autre continent, sans trop lui donner d’indices. Si Marie-Luce croyait avoir tissé un cocon solide, les projets de vie de sa fille vont la bouleverser, elle qui doit garder le cap et la tête haute.

Les protectrices

Isabelle Roy (Hélène Bourgeois-Leclerc) dans District 31

Isabelle Roy (Hélène Bourgeois-Leclerc) 
dans <i>District 31</i>
Photo courtoisie, Ici télé
Isabelle Roy (Hélène Bourgeois-Leclerc) dans District 31

 

Est-ce par déformation professionnelle ou parce qu’elle est mère poule ? L’ex-sergente-détective aux crimes sexuels et conflits familiaux a trouvé l’adolescence de sa fille difficile. Elle lui a serré la vis. Il faut dire qu’elle lui cachait des choses. Quand la jeune est partie vivre aux États-Unis avec son père, parce qu’elle étouffait, ça a fragilisé la femme de nature plutôt inébranlable. Puis il y a eu une agression et sa solitude a grandi. Interroger des crapules qui s’en prennent aux femmes est devenu insoutenable. Alors qu’elle compte refaire sa vie, sa fille lui manque.


Gloria O’Hara (Geneviève Boivin-Roussy) dans O’

Gloria O’Hara (Geneviève Boivin-Roussy) dans <i>O’</i>
Photo courtoisie, Serge Gauvin
Gloria O’Hara (Geneviève Boivin-Roussy) dans O’

 

On peut dire que la maternité l’a changée. Jeune femme rebelle, la cadette de la riche famille O’Hara a laissé tomber sa garde en ouvrant ses bras à sa « demi-sœur », la petite Abbie, née de la maîtresse de son père. Elle est devenue complètement dévouée et protectrice. D’abord, elle a dû se battre pour prouver ses capacités, puis contre des gens malveillants qui voulaient l’élever loin des O’Hara. Elle y consacre tout son temps. Cette nouvelle entité familiale a calmé Gloria qui cherchait un sens à son existence. Son côté maternel s’est développé à un point tel qu’elle est elle-même tombée enceinte de triplets. Malheureusement, elle doit faire face à une décision éthique douloureuse.

La soucieuse

Anémone Leduc (Marina Orsini) dans Une autre histoire

Anémone Leduc (Marina Orsini) dans 
<i>Une autre histoire</i>
Photo courtoisie, Yan Turcotte
Anémone Leduc (Marina Orsini) dans Une autre histoire

 

Elle a refait sa vie, laissant trois enfants derrière elle. C’était une question de survie. Mais elle reste hantée par cette décision difficile. Est-ce mieux une mère absente ou morte ? Rien, sauf évidemment sa maladie (elle est atteinte d’alzheimer précoce) ne peut lui faire oublier ceux qu’elle a quittés. Bien qu’elle ait trois autres enfants, un clan tissé serré dont elle est très fière, son passé la ronge, surtout depuis qu’elle a eu son diagnostic. La génétique l’obligera-t-elle à trahir ses secrets, à retrouver les enfants qui ont grandi sans sa présence et qui en ont souffert ? Quoi qu’il en soit, tous ont en commun une certaine anxiété. Si elle brise ce secret, sa cellule familiale actuelle risque sans doute d’être lourdement ébranlée. Et ses premiers enfants, l’accepteraient-ils ? Surtout que sa démarche pour reprendre contact n’est pas nécessairement pour leur offrir un cadeau... qu’ils ne veulent sûrement pas recevoir. Tout un dilemme.

Les participatives

Danielle (Guylaine Tremblay) dans En tout cas

Danielle (Guylaine Tremblay) dans <i>En tout cas</i>
Photo courtoisie, TVA
Danielle (Guylaine Tremblay) dans En tout cas

 

En venant s’installer en ville près de ses enfants, elle s’est offerte aussi une nouvelle vie pleine de possibilités. Mais elle a tendance à en mener large et à vouloir s’impliquer auprès de tout un chacun. Elle n’hésite jamais à donner son opinion et ses conseils, ce qui fait parfois douter ses enfants surtout sa fille Chloé. Même si elle tente de prendre sa place malgré son enthousiasme, elle entretient une belle relation avec ses enfants. Et la présence de sa propre mère qui vient de débarquer chez elle lui fait prendre conscience que la bonne volonté peut s’avérer envahissante.


Rollande Mathieu (Marie-Ginette Guay) dans Discussions avec mes parents

Rollande Mathieu (Marie-Ginette Guay) 
dans <i>Discussions avec mes parents</i>
Photo courtoisie, Ici Radio-Canada Télé
Rollande Mathieu (Marie-Ginette Guay) dans Discussions avec mes parents

 

Cette femme a toujours travaillé fort pour subvenir aux besoins de sa famille, tant celle dans laquelle elle est née que celle qu’elle a créée. On peut dire qu’elle a toujours pris les choses en main. C’est une couveuse, mais surtout une proactive. Attachée à des valeurs traditionnelles, c’est ce qu’elle a transmis à ses trois enfants dont elle est très fière et qu’elle suit de près. À la maison, elle en mène large. Elle a du caractère et de la jasette. Et n’hésite jamais à dire ce qu’elle pense ce qui exaspère parfois sa progéniture. Heureusement, ils savent la prendre avec humour.

La névrosée

Madeleine (Sylvie Léonard) dans Lâcher prise

Madeleine (Sylvie Léonard) dans <i>Lâcher prise</i>
Photo courtoisie, Marlene Gelineau Payette
Madeleine (Sylvie Léonard) dans Lâcher prise

 

On pourrait dire qu’elle a un tempérament difficile, qu’elle est capricieuse, tranchante et égocentrique. Bien qu’elle ait eu une brillante carrière, elle se sent tablettée. Il faut dire qu’elle avait tout misé sur le prestige de son boulot et relayé la famille au second rang. Ça laisse des séquelles. Sa retraite n’a fait qu’empirer son mauvais caractère alors que sa fille, Valérie, vit des moments d’errance et de dépression et qu’elle aurait bien besoin du soutien de sa mère. Tout ça pour dire que la relation mère-fille n’a jamais été idyllique. Valérie fait d’ailleurs tout pour ne pas ressembler à sa mère en tentant d’être une mère présente et parfaite sur tous les fronts. Madeleine est chanceuse que Valérie, bien que gardant une certaine distance, ne lui ait jamais tourné le dos. Et c’est avec beaucoup de maladresse, de faux plis et moyennement de retenue que Madeleine essaie de se racheter.