/weekend
Navigation

Le week-end culturel de Emmanuel Schwartz

Emmanuel Schwartz
Photo courtoisie, Maude Chauvin Emmanuel Schwartz

Coup d'oeil sur cet article

Quel est votre récent coup de cœur littéraire ?

Emmanuel Schwartz
Photo courtoisie

 

J’ai lu dernièrement le livre autobiographique Mon frère, de Daniel Pennac, une lecture charmante. C’est l’auteur qui, en quelque sorte, fait, à travers ce livre, le deuil de son frère. On y revit également Bartleby, de Herman Melville, qui a été monté et joué par Daniel Pennac après la mort de son frère. Son livre est aussi l’occasion de permettre de belles comparaisons entre le personnage de Bartleby et son frère et du même coup de découvrir la nouvelle de Melville. Pennac est un auteur que j’affectionne particulièrement.

Quel est le film récent qui vous a interpellé ?

You Were Never Really Here
Photo courtoisie
You Were Never Really Here

 

J’ai été renversé par le film You Were Never Really Here (Tu n’as jamais été vraiment là), de Lynne Ramsay, mettant en vedette Joaquin Phoenix. Ça raconte l’histoire d’un mercenaire engagé pour retrouver des enfants impliqués dans des réseaux de trafic d’êtres humains. C’est un film très dur, mais le jeu est renversant et c’est réalisé avec un aplomb exceptionnel. Ce sont des thèmes très difficiles à aborder, mais à travers ce film d’action, on y entre de plein fouet. La descente aux enfers du protagoniste est captivante. Encore une fois, Joaquin Phoenix se dépasse et nous en met plein la vue par sa force d’interprétation.

Quel est le spectacle qui vous a séduit ?

Billie Eilish
Photo courtoisie
Billie Eilish

 

J’ai beaucoup aimé la pièce Britannicus présentée au TNM. J’ai trouvé que le jeu était d’une très grande maîtrise et d’une très grande profondeur. C’était vraiment captivant. Tous les interprètes étaient extraordinaires, notamment les principaux personnages personnifiés par Éric Robidoux, Sylvie Drapeau et Francis Ducharme. La distribution complète était sans faille ainsi que le travail de Florent Siaud à la mise en scène. Sinon, parmi les spectacles à venir, j’invite les lecteurs à venir voir la pièce Soif, une mise en scène de Denis Marleau et Stéphanie Jasmin avec qui je travaille. Le spectacle de plus de quatre heures est basé sur le roman de Marie-Claire Blais.

Quelle est la musique que vous avez récemment téléchargée ?

Britannicus
Photo courtoisie
Britannicus

 

J’ai beaucoup aimé l’album Ventura, d’Anderson Park et également la musique de Billie Eilish, que j’ai récemment découverte. C’est une jeune fille californienne qui a commencé à faire de la musique dans sa chambre avec son frère et qui vient de connaître une ascension internationale. Elle fait de la pop électro vraiment raffinée. J’aime particulièrement sa chanson When the party’s over, même si elle est triste.

Qui dans le milieu artistique suscite votre admiration ?

Denis Marleau
Photo courtoisie
Denis Marleau

 

Je suis très admiratif de plusieurs metteurs en scène, dont Denis Marleau, avec qui j’ai toujours autant de plaisir à travailler, c’est d’ailleurs mon troisième spectacle avec lui. Par ses connaissances, il continue à m’enseigner des façons de porter un texte. Il a une acuité incroyable et une belle capacité d’analyse.

On suit Emmanuel Schwartz

  • L’acteur participe au 18e Festival du Jamais lu, où il est invité en tant qu’auteur pour son texte Ça y est. Le Festival se tient au Théâtre Aux Écuries jusqu’au 11 mai.
  • Il sera de la distribution de la pièce Soif, présentée dans le cadre du FTA du 31 mai au 3 juin 2019 à l’Espace Go.
  • On pourra le voir de nouveau sur les planches du Théâtre de Quat’Sous dans la pièce Le Tigre bleu de L’Euphrate du 29 novembre au 7 décembre.
  • Emmanuel Schwartz s’apprête à tourner la troisième saison de l’émission Écrivain public diffusée sur TV5.
  • Cet automne, il prendra part au tournage du long métrage La contemplation du Ministère.