/weekend
Navigation

Photos souvenirs: Martin Petit

Chaque semaine, Le Journal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste, par le biais de quelques photos souvenirs

Martin Petit
Photo d'archives, Toma Iczkovits Martin Petit

Coup d'oeil sur cet article

Débuts gagnants

Martin Petit
Photo d'archives, Andre Bonin

En 1993, un Martin Petit attendrissant, à l’aube de ses 25 ans, sur une scène du Festival Juste pour rire. Deux ans plus tôt, il y a déjà près de trente ans, il avait remporté les auditions nationales Juste pour rire. Le jeune homme natif de Laval s’était lancé dans l’improvisation en 1985 à l’époque où il fréquentait le Cegep Montmorency. Son entraîneur était nul autre que Claude Legault.

Se démarquer

Martin Petit
Photo d'archives, Claude Rivest

Été 1997. L’année précédente, Martin avait présenté les spectacles Zone interdite avec des potes humoristes, dont Martin Matte, et il faisait toujours partie du groupe Les Bizarroïdes (avec Ken Scott, Guy Lévesque et Stéphane E. Roy) qui obtenait un succès fou avec son humour absurde très visuel. Néanmoins, il se détachait peu à peu des formations, pour voler seul de ses propres ailes.

Couronné

Martin Petit
Photo d'archives, Pierre-Yvon Pelletier

À l’automne 1999, Martin Petit lançait finalement son premier spectacle solo intitulé Grandeur nature, au théâtre Gesù, sans se douter qu’il allait, l’année suivante, remporter l’Olivier du spectacle de l’année, celui de l’auteur de l’année et celui du Numéro de l’année avec son impressionnante interprétation de La valse à 1000 temps de Jacques Brel.

La barre haute

Martin Petit
Photo d'archives, Gilles Lafrance

Été 2002, Martin Petit, désormais reconnu par ses pairs, grâce à l’immense succès de son premier spectacle, songe déjà au deuxième qui s’avérera aussi épatant. Au fil des ans, Martin est devenu le premier humoriste québécois dont chacun des one-man-shows a remporté l’Olivier de l’année : Grandeur Nature en 2000, Humour libre en 2004 et Le Micro de feu en 2010. Il rode en ce moment son quatrième solo.

Sourire au succès

Martin Petit
Photo d'archives, Raynald LeBlanc

Martin, tout sourire, alors que ses chaînes en argent rivalisaient d’effet avec ses broches dentaires, à l’automne 2002. Il terminait cette année-là la grande tournée qu’il avait amorcée en 1999 avec son premier spectacle solo Grandeur nature et lançait par le fait même un DVD de ce succès, bonifié de quelques sketches nouveaux.


► L’humoriste revient sur scène avec son quatrième spectacle Martin Petit à 107 000 km/h. En rodage présentement, il sera à l’Olympia de Montréal les 15, 18 et 19 octobre et à Québec le 11 novembre. Voir martinpetit.com.

► Martin Petit sera de la douzaine d’humoristes (dont Rachid Badouri, Lise Dion et François Bellefeuille) à venir en aide aux sinistrés des inondations, lors du spectacle-bénéfice Nous pour vous, le 20 mai à l’Olympia de Montréal. Voir olympiamontreal.com.

► La deuxième édition du Grand Montréal Comique (nouveau nom) initié notamment par Martin Petit, se tiendra du 22 juin au 7 juillet, à plusieurs endroits à Montréal, dont Le Bordel, l’Abreuvoir, le Ausgang de la Plaza St-Hubert (pour le Coconut Comédie club) et à l’Olympia (pour 20 et hommages). Aussi à Châteauguay, Saint-Eustache, Terrebonne, Longueuil et Bois-des-Filion. Cette année, l’Équipe nationale du Québec sera en préparation pour la première Coupe du monde de stand-up, prévue en 2020. Voir grandmtlcomique.com.