/misc
Navigation

Pour un référendum sur le projet de tramway: le dernier mot aux citoyens de Québec!

Tramway
Photo courtoisie, Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le 16 mars 2018, l’administration en place dévoilait un projet de réseau structurant de transport en commun pour la ville de Québec. Ce projet de 3,3 milliards de dollars, dont 300 millions seront à la charge exclusive des contribuables de la ville de Québec, s’articule principalement autour d’une ligne de tramway de 23 km et de portions de trambus totalisant 17 km.

Cette annonce est survenue quelques mois seulement après qu’Équipe Labeaume se fut positionnée ouvertement contre le tramway lors de la dernière campagne électorale municipale.

C’est également quelques mois seulement après que ce même parti avait clamé haut et fort qu’il allait prendre deux ans, à la suite de l’échec du SRB, pour présenter un projet de transport en commun de remplacement à la Ville de Québec.

Le maire de Québec et son équipe en ont décidé autrement.

Manque de rigueur inquiétant

Toute administration municipale a le devoir d’offrir des services de qualité à ses citoyens et de mettre de l’avant les projets les plus optimaux avec l’argent public.

Une faille majeure du réseau structurant est que l’administration en place a omis d’abord d’évaluer les besoins en matière de transport en commun dans la région et les possibilités qui s’offraient à elle pour améliorer la mobilité.

S’il se réalise, le réseau structurant sera le plus important projet d’infrastructures de l’histoire de la Ville de Québec.

Ce projet changera à jamais la face de notre ville.

Il entraînera des années de travaux majeurs qui perturberont les déplacements de tous les utilisateurs du réseau et l’activité économique des nombreux commerçants situés sur le tracé du projet, comme ce fut le cas ailleurs dans le monde.

Plus d’un an après avoir dévoilé son projet, l’administration Labeaume a-t-elle été en mesure de faire la démonstration qu’il s’agissait de la meilleure solution pour améliorer le transport en commun à Québec ?

De nous convaincre par des arguments sérieux que le réseau structurant allait inciter les nombreux citoyens de la couronne nord à délaisser l’automobile ?

De rassurer les citoyens et les commerçants qui devront subir les multiples impacts néfastes du projet ?

De communiquer les gains nets qui justifient un investissement de 3,3 milliards de dollars d’argent public ?

Non, non, non et non !

Une analyse biaisée

Récemment, l’administration Labeaume a confirmé son intention d’aller de l’avant avec une analyse comparative des modes de transport lourds, comme le métro ou le métro aérien.

Cette analyse, si elle se veut rigoureuse, devra comprendre toutes les options possibles pour améliorer le transport en commun à Québec. Surtout, elle devrait être précédée d’une analyse exhaustive des besoins en matière de transport en commun à Québec, le tout dans une optique d’efficacité et de saine gestion des deniers publics.

Malheureusement, l’administration en place refuse de soumettre son projet à un tel processus.

Et pendant ce temps, le projet de tramway suit son cours... Et des contrats de centaines de milliers de dollars d’argent public continuent d’être octroyés.

La congestion routière est un irritant majeur qui mine quotidiennement la qualité de vie des citoyens de la région de Québec. Si nous souhaitons mettre en place des solutions durables et efficaces qui auront un impact réel sur la fluidité de la circulation, rien ne sert de se précipiter et de sauter les étapes.

Le référendum : pour un mandat clair !

Jean-François Gosselin
Photo Stevens LeBlanc
Jean-François Gosselin

Nous sommes pour l’amélioration du transport en commun à Québec. Il faut agir à très court terme pour bonifier les parcours, améliorer les fréquences et ajouter des stationnements incitatifs. Tout est une question de volonté politique. Prenons le temps nécessaire pour élaborer un projet porteur, à l’image des gens de Québec.

Citoyens de Québec, il est temps de faire entendre votre voix.

Signez dès maintenant la pétition pour la tenue d’un référendum sur le projet de tramway de Québec au www.referendumtramwayquebec.ca

Ensemble, changeons le cours de l’histoire.

Jean-François Gosselin, Chef de l’Opposition officielle Ville de Québec