/sports/soccer/impact
Navigation

Rémi Garde fustige la MLS

But refusé et calendrier éreintant

Jukka Raitala n’a pas ménagé ses efforts pour freiner Roland Lamah, de Cincinnati.
Photo USA TODAY NETWORK Jukka Raitala n’a pas ménagé ses efforts pour freiner Roland Lamah, de Cincinnati.

Coup d'oeil sur cet article

CINCINNATI | L’Impact s’est incliné 2 à 1 face au FC Cincinnati, samedi, qui a donné une première victoire à Yoann Damet, mais c’est surtout le point de presse d’après-match de Rémi Garde que l’on va retenir.

L’entraîneur-chef de l’Impact bouillait intérieurement et y est allé d’une sortie en règle contre la MLS.

Dans un premier temps, il était furieux qu’un but de Maximiliano Urruti en toute fin de première demie ait été refusé pour un hors-jeu alors que toutes les reprises vidéo laissaient voir qu’il n’y en avait pas. Ce but aurait permis à son équipe de créer l’égalité 1 à 1 avant de retourner au vestiaire.

« Ils n’ont pas vu de hors-jeu, a déploré Garde. L’autre explication que j’ai eue, je la garde pour moi parce que je suis très énervé, donc je préfère ne pas parler de ça. »

Pas une première

On peut comprendre qu’il y a possiblement eu l’admission d’une erreur arbitrale puisque Garde a confirmé que la reprise vidéo avait été consultée.

Garde était surtout très remonté par le fait que l’officiel à la reprise vidéo, Sorin Stoica, est originaire de l’Ohio.

Jukka Raitala n’a pas ménagé ses efforts pour freiner Roland Lamah, de Cincinnati.
Photo USA TODAY NETWORK

« Quand on vient jouer dans l’Ohio, on a toujours des petits problèmes. Si vous vous souvenez à Columbus l’an passé, on a pris deux penaltys, dont un à la 94e minute. Je ne pense pas que ça soit bêtement un hasard. »

En début de saison dernière, son équipe se dirigeait vers un verdict nul de 2 à 2 à Columbus quand l’officiel Chris Penso, qui est originaire de l’Ohio, a accordé un tir de pénalité pour permettre au Gyasi Zardes de donner la victoire aux siens dans les dernières secondes du match.

Héroïque

Garde ne s’est pas arrêté là. Il a ensuite fustigé la MLS pour le calendrier qui a été imposé à son équipe depuis deux mois.

« Mes joueurs sont des héros, a-t-il lâché. Ce qu’on vient de nous faire faire depuis deux mois avec dix matchs à l’extérieur en si peu de temps, les enchaîner, être la dernière équipe qui joue à 20 h en milieu de semaine et la première qui joue à 13 h. »

Garde ne comprend pas pourquoi on a forcé son équipe à jouer en après-midi après avoir joué en soirée en milieu de semaine.

« Il y a 60 heures, on faisait un gros match contre les Red Bulls pendant que l’adversaire s’entraînait tranquillement. «Je sais que ça va nous arriver à d’autres moments de la saison, mais le début de saison qui nous a été imposé n’est pas tout à fait normal. Pourquoi on n’a pas joué dimanche ? Pour l’équité du championnat, qu’est-ce que ça change ? »

Fatigue

Si l’Impact a paru lent à réagir pendant la première demi-heure, c’est probablement en raison de la fatigue.

Il y a de la fatigue chez les joueurs, a insisté Garde. J’ai plus de blessés que de joueurs valides, c’est donc qu’il y a un problème quelque part.

« Nous faire rejouer à 13 h en pleine chaleur, à l’étranger, sur un terrain qui n’est pas digne de ce nom, c’est pas nous respecter. Il faut respecter les joueurs. On ne peut pas tirer sur la corde sans arrêt. »

Un joueur qui pourrait se reposer est Bacary Sagna puisqu’en recevant un cinquième carton jaune depuis le début de la saison, il sera suspendu le week-end prochain.

Rattrapage

Pour en revenir au match, l’Impact s’est retrouvé en mauvaise posture en accordant un but dès la 7e minute. Darren Mattocks a battu trois joueurs de vitesse pour remettre à Allan Cruz au point de pénalité.

Laissé à découvert par Zakaria Diallo et Rudy Camacho, il a facilement battu Evan Bush.

C’était un premier but en 538 minutes pour Cincinnati qui avait été blanchi à ses cinq derniers matchs.

Après avoir bien amorcé la seconde demie, l’Impact s’est fait prendre à contre-pied par une bonne accélération de Roland Lamah qui a ensuite permis à Fatai Alashe de doubler l’avance des siens à la 62e.

Orji Okwonkwo a gardé les choses intéressantes en marquant de la tête sur un centre fantastique de Maxi Urruti.

Entré à la 75e minute, Anthony Jackson-Hamel a obtenu deux très bonnes chances en fin de match, sans pouvoir concrétiser la remontée.

 

+
Maximiliano Urruti
Il a servi une passe magistrale qui a mené au but d’Orji Okwonkwo, sa cinquième passe décisive de la saison. Il a aussi marqué un but qui lui a injustement été retiré.
-
Joseph Dickerson
L’officiel responsable de ce match s’est fié à ce que Sorin Stoica, officiel vidéo, lui a dit quant au but refusé à Urruti. Mais pourquoi n’a-t-il pas regardé lui-même la séquence pour valider la décision ?
1
2
Montréal
Gardien :
Evan Bush.
Défenseurs :
Daniel Lovitz, Jukka Raitala (remplacé par Anthony Jackson-Hamel à la 75e minute), Rudy Camacho, ­Zachary Brault-Guillard (remplacé par Bacary Sagna à la 71e minute), Zakaria Diallo.
Milieu :
Micheal Azira (remplacé par Orji Okwonkwo à la 63e minute), Samuel Piette, Shamit Shome.
Attaquant :
Maximiliano Urruti, Omar Browne.
Cincinnati
Gardien :
Spencer Richey.
Défenseurs :
Greg Garza, Justin Hoyte, Kendall Waston, Mathieu Deplagne.
Milieu :
Frankie Amaya (remplacé par Fatai Alashe à la 59e minute), Leonardo Bertone, Victor Ulloa.
Attaquant :
Allan Cruz (remplacé par Kekuta Manneh à la 81e minute), Darren Mattocks, Roland Lamah (remplacé par Emmanuel Ledesma à la 74e minute).
But
CINCINNATI : Cruz (7e), Alashe (62e)
MONTRÉAL : Okwonkwo (75e)
Cartons
CINCINNATI : aucun MONTRÉAL : Azira (47e), Sagna (87e)
 
TIRS
ARRÊTS
MTL
3
0
MTL
2
2
 
POSSESSION
FAUTES
MTL
45,0 %
14
MTL
55,0 %
10
 
HORS-JEUX
COINS
MTL
2
6
MTL
2
1
 
NOMBRE DE PASSES
NOMBRE DE PASSES RÉUSSIES (%)
MTL
451
81 %
MTL
571
83 %

 

Sur le même sujet