/news/provincial
Navigation

Financement du tramway: «la balle est dans le camp du provincial», dit Duclos

Le ministre Duclos reste ferme sur la question du financement du projet de tramway

Jean-Yves Duclos Cadets
Photo Dominique Lelièvre Jean-Yves Duclos participait dimanche à l’activité de fin d’année du corps de cadets 2630 Saint-Malo, dans la basse-ville de Québec, où il a souligné l’engagement d’une soixantaine de jeunes âgés de 12 à 18 ans.

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement fédéral demeure inflexible sur son offre de financement pour le projet de tramway de Québec et invite le gouvernement Legault à revoir ses priorités pour éviter d’en amputer le tracé.

Questionné par Le Journal à savoir si le gouvernement fédéral était prêt à faire un geste pour dénouer l’impasse du financement du réseau structurant de la capitale, le ministre fédéral et député de Québec, Jean-Yves Duclos, a reconnu que «la balle est effectivement dans le camp du gouvernement provincial».

Ainsi, malgré les pressions du premier ministre François Legault, qui a évoqué jeudi la possibilité de réduire la facture du projet si Ottawa ne revoit pas son offre, M. Duclos continue de préconiser la solution qui déplaît à Québec, soit de puiser 800 millions de dollars dans l’enveloppe fédérale destinée aux infrastructures vertes.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Question de priorité

En ajoutant les 400 millions de dollars disponibles pour le transport collectif à Québec, la participation du gouvernement fédéral dans le projet de tramway totaliserait donc 1,2 milliard de dollars. Or, le gouvernement Legault a rejeté cette offre au motif que d’autres municipalités québécoises doivent aussi bénéficier de l’enveloppe consacrée aux infrastructures vertes.

«C’est une question de priorité», a évalué M. Duclos, rencontré en marge de la revue annuelle du Corps de cadets 2630 Saint-Malo, dans la basse-ville de Québec, où il a souligné l’implication d’une soixantaine de jeunes de 12 à 18 ans.

Pour Jean-Yves Duclos, le précédent gouvernement, sous Philippe Couillard, ne voyait pas d’inconvénient à cette façon de procéder au moment de signer une entente de distribution des fonds fédéraux destinés aux projets d’infrastructure signée en juin 2018.

Connu de tous

«Le gouvernement du Québec doit prioriser la région de Québec comme il s’était engagé à le faire en 2018. Il doit continuer à le faire en 2019. Si l’on fait cette priorisation-là, on va continuer à pouvoir appuyer à 1,2 milliard de dollars le projet de la Ville de Québec», a-t-il dit.

Cette vision était «connue par tout le monde, alors en 2019, on ne peut pas prétendre que ce n’est plus possible de le faire», a-t-il ajouté.