/news/society
Navigation

Adepte de sports extrêmes, cette mère de famille gagne son combat contre le cancer

Monica Boudreau célébrera sa première fête des Mères post-cancer. C’est la première fois, dit-elle, qu’elle peut enfin parler de son passé avec le sourire aux lèvres. La sportive défendra les couleurs du Canada au sein de l’équipe féminine de soccer lors des Jeux mondiaux militaires de 2019.
Photo Jean-François Desgagnés Monica Boudreau célébrera sa première fête des Mères post-cancer. C’est la première fois, dit-elle, qu’elle peut enfin parler de son passé avec le sourire aux lèvres. La sportive défendra les couleurs du Canada au sein de l’équipe féminine de soccer lors des Jeux mondiaux militaires de 2019.

Coup d'oeil sur cet article

Le sport extrême a permis à une mère de famille de gagner la plus grosse compétition de sa carrière : son combat contre le cancer du sein. Elle a célébré sa victoire, un an après avoir reçu son diagnostic, en participant à une course du Red Bull Crashed Ice à Boston cet hiver.

Depuis sa tendre enfance, Monica Boudreau pratique des sports comme le motocross, le hockey, le soccer, l’escalade, le vélo de montagne, la planche à neige, et ce n’est pas la maladie qui allait la freiner.

La maman de Chloé et Raphaël Desnoyers garde le souvenir de ses exploits dans une boîte qu’elle ouvrira avec eux à leurs 18 ans.
Photo Jean-François Desgagnés
La maman de Chloé et Raphaël Desnoyers garde le souvenir de ses exploits dans une boîte qu’elle ouvrira avec eux à leurs 18 ans.

En février 2018, l’Acadienne d’origine et maman de deux enfants a découvert une bosse à son sein gauche, avant d’apprendre qu’elle était atteinte d’un carcinome canalaire infiltrant, un cancer du sein de stade 1 «assez agressif».

«Je n’y croyais pas. Je me suis dit qu’on me racontait une menterie », lâche la militaire de la base de Valcartier, âgée de 33 ans. « Mais je suis assez compétitive de nature alors je le voyais comme un autre tournoi. Je me suis dit que j’allais gagner.»

Victoire personnelle

Les traitements de chimiothérapie ont débuté en mars 2018 pour se terminer en août, avant que la mère, qui habite Pont-Rouge, ne subisse une mastectomie bilatérale avec reconstruction immédiate, le 11 octobre. Condamnée à l’inaction pendant 5 mois, elle pratique tout de même certains sports.

«J’allais à mes pratiques de soccer. Au lieu de faire des courses de motocross, je faisais des randonnées tranquilles. [...] J’ai même monté le mont Xalibu [dans le parc national de la Gaspésie] pendant ma chimio», raconte-t-elle.

Puis, en février, elle s’est inscrite à la course de patin extrême XPress de Percé afin d’effectuer un retour à la compétition, près d’un an après le début de ses traitements. Elle y remporte la médaille d’or et un laissez-passer pour la course du Red Bull Crashed Ice de Boston. «Je ne m’attendais pas à ça du tout», dit-elle.

Source d’inspiration

Doutant de ses capacités, Mme Boudreau a néanmoins relevé le défi le 10 février. Elle fait partie des 16 femmes qui ont dévalé la piste de course érigée au Fenway Park. Elle se dit satisfaite de sa 16e position. «C’est une victoire personnelle. Ça boucle la boucle», admet-elle. «Juste être parmi les meilleures, j’avais le plus grand sourire aux lèvres de ma vie», ajoute la maman, qui espère être une source d’inspiration pour les gens qui traversent des moments difficiles.

«Fais ce que tu as le goût de faire. Ce n’est pas obligé d’être un Red Bull Crashed Ice », dit Monica en riant. « Fais ces petites choses qui te rendent heureux, qui te motivent à mettre un pied devant l’autre et à continuer d’avancer.»