/weekend
Navigation

Steve Barakatt: «La musique m’a tout donné»

Steve Barakatt
Photo d’archives, Didier Debusschère Steve Barakatt

Coup d'oeil sur cet article

Steve Barakatt regarde toujours vers l’avant. En recevant, il y a quelques jours, la Médaille du Lieutenant-gouverneur du Québec pour mérite exceptionnel, le pianiste et compositeur a posé un regard sur le chemin parcouru et qui l’a mené à une carrière internationale.

«Je prends rarement le temps de faire une pause et de regarder l’ensemble de ce que j’ai fait et apprécier ces moments. Cette médaille m’a permis de le faire», a-t-il déclaré lors d’un entretien.

Le musicien de Québec, qui a donné 500 prestations sur cinq continents et qui est très populaire en Asie, est devenu le premier compositeur et pianiste à recevoir cette distinction.

«C’est un honneur qui signifie beaucoup pour moi, même si je ne fais pas ça pour ça. Je fais de la musique pour créer, me dépasser et aller plus loin», a affirmé Steve Barakatt.

L’amour des hymnes

Steve Barakatt continue d’être en mouvement. Après avoir écrit plusieurs hymnes, dont de ceux de l’UNICEF, du Château Frontenac et de la future mégalopole Saemangeum qui est en construction en Corée du Sud, il a envie de poursuivre dans cette direction.

Il y a des pourparlers pour des projets d’hymnes en l’Europe et au Moyen-Orient.

«J’adore faire ça. Ça me permet de monter de grosses productions. Ces hymnes sont des rencontres entre la musique et un message. Il va y en avoir d’autres et c’est quelque chose qui devient de plus en plus important dans ma carrière», a-t-il dit.

Steve Barakatt continue aussi, dans son studio, à créer de nouvelles œuvres.