/news/currentevents
Navigation

EN IMAGES: Au cœur de la tuerie du Sheraton de Laval

Coup d'oeil sur cet article

*** Certaines images pourraient choquer***

Des éclats de verre, des cris, des pleurs, puis la panique. Le tireur qui a abattu le mafieux d’origine calabraise Salvatore Scoppa durant la fête de première communion d’un de ses enfants au Sheraton de Laval a semé le chaos sur son passage.

• À lire aussi – Meurtre à Laval: la police déclare la guerre à la mafia

Félix Séguin de notre Bureau d’enquête a eu accès à des images exclusives captées dans les minutes qui ont suivi cet assassinat qui a toutes les apparences d’un règlement de comptes.

Deux chargeurs

Sans garde du corps, sans veste pare-balle, Scoppa, 49 ans, vivait dans le crime, mais ne semblait pas redouter ses ennemis en ce jour de fête, d’après les informations de notre journaliste. Sa famille et tous ses invités devaient se méfier encore moins que lui.

L’irruption du tireur, qui a vidé deux chargeurs et tiré le mafieux à la tête et aux thorax, alors que l’atmosphère était aux réjouissances, a provoqué la commotion totale. Des images captées par un cellulaire en témoignent.

Des chaises sont renversées, les adultes sortent en vitesses les enfants de l’hôtel, des invités se barricadent à l’étage, hurlent, tournent en rond, ne savent pas quoi faire. Une femme crie: «Oh, mon Dieu!»

Abattu devant ses enfants

Salvatore Scoppa a été abattu devant ses enfants. Transie par le choc, son épouse se couche sur son corps inerte.

Les secours arrivent sur place. On voit même un agent du Service de police de la Ville de Laval faire un massage cardiaque à la victime. Le mafieux ne survivra pas à ses blessures.

Au cours des dernières années, Salvatore Scoppa aurait eu des démêlés avec le clan Rizzuto-Sollecito, à la tête de la mafia montréalaise, ainsi qu’avec d’autres individus. Il avait même été victime d’une tentative de meurtre en 2017.