/entertainment/music
Navigation

Prostituées contre investissements: une vedette de la K-pop échappe à la détention

Coup d'oeil sur cet article

 

La vedette de K-pop Seungri a comparu mardi au tribunal de Séoul, qui a choisi de ne pas le placer en détention, dans un retentissant scandale sexuel portant notamment sur des faits de prostitution. 

Le chanteur de 28 ans du boys band BIGBANG, l’un des plus grands groupes de K-pop du pays, et un associé sont accusés d’avoir fourni des prostituées à des investisseurs potentiels et à de riches clients d’une discothèque qu’ils possèdent. 

Le tribunal du district central de Séoul a cependant décidé de ne pas le placer en détention, estimant qu’il y avait « sujet à discussion » concernant son implication présumée dans les faits, et qu’il y avait peu de risques qu’il puisse détruire des preuves, selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap. 

Vêtu d’un costume sombre, Seungri, dont le véritable nom est Lee Seung-hyun, avait rapidement traversé une foule de journalistes à son arrivée au tribunal, sans un mot pour la presse. Il avait ensuite quitté le tribunal les mains menottées pour être amené dans un centre de détention en attendant la décision du tribunal. 

L’enquête a montré que Seungri et son associé avaient fourni en 2015 une dizaine de prostituées à un groupe d’investisseurs japonais dans leur discothèque, le Burning Sun, selon l’agence sud-coréenne Yonhap.  

Le duo est également accusé d’avoir détourné environ 530 millions de won (400.000 euros) de leur entreprise et d’avoir enfreint les réglements sanitaires au sein du Burning Sun. 

Seungri avait annoncé en mars qu’il se retirait du monde du spectacle, dans la foulée des révélations sur ces scandales. 

Son nom a par ailleurs été cité dans une autre affaire qui a terni l’image de la K-Pop en lien avec un groupe de chat sur lequel plusieurs célébrités partageaient des vidéos de relations sexuelles impliquant une dizaine de femmes et tournées à leur insu. 

Le chanteur et parolier Jung Joon-young, une autre vedette de la K-pop, a été arrêté en mars après avoir présenté ses excuses pour avoir filmé ses relations sexuelles à l’insu de ses partenaires, et diffusé les vidéos. 

Depuis, deux autres vedettes -Yong Jun-hyung, du boys band Highlight, et Choi Jong-hoon, du boys band FT Island- ont annoncé leur départ, en lien avec ce scandale BIGBAND est l’un des boys band les plus populaires de Corée du Sud. Depuis ses débuts en 2006, il a vendu plus de 140 millions d’albums dans le monde. 

L’industrie de la K-pop rapporte des milliards de dollars à la Corée du Sud et le gouvernement la soutient activement comme produit d’exportation. Les vedettes de la « vague coréenne » ont pris d’assaut l’Asie mais se sont également popularisées dans le reste du monde.