/news/health
Navigation

Santé mentale: McCann veut mettre fin aux listes d’attente

La ministre de la Santé, Danielle McCann
Photo Simon Clark La ministre de la Santé, Danielle McCann

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – La ministre de la Santé Danielle McCann s’engage à éliminer les listes d’attente en santé mentale et à effectuer un «virage» dans la manière dont les soins sont dispensés.

«Nous travaillons activement à la transformation et à l’amélioration de l’organisation des services de santé mentale au Québec, notamment par le déploiement [...] de services de proximité», a expliqué la ministre au terme du forum Jeunes et Santé mentale, qui avait lieu à Québec, lundi.

Selon la ministre, le réseau doit plus facilement et rapidement identifier les besoins particuliers de chaque personne et opter pour une approche «adaptée à leur situation».

«Différentes personnes n’ont pas toutes besoin des mêmes services, à la même intensité. Il faut que nos intervenants soient vraiment bien formés, mieux formés qu’ils le sont actuellement», a-t-elle indiqué lors d’une conférence de presse.

«Notre objectif est qu’au printemps 2020, toute personne présentant un problème de santé mentale, peu importe son âge, aura accès gratuitement, et en temps opportun, aux services requis par son état», a-t-elle ajouté.

Liste d’attente

De plus, parce que les besoins en santé mentale ne peuvent attendre, la ministre McCann débloque dès maintenant 20 millions $ pour «éliminer les listes d’attente en santé mentale».

Toutefois, la ministre s’est gardée d’expliquer comment elle comptait y arriver, se contentant d’indiquer que ses équipes allaient «identifier dès les prochaines semaines divers moyens».

Pour sa part, le ministre délégué à la Santé publique, Lionel Carmant, a annoncé un investissement récurrent de 20 millions $ pour assurer la pérennité du projet «aire ouverte», un point de service en santé mentale pour les jeunes de 12 à 25 ans.

En plus des trois centres déjà ouverts à Laval, Montréal et sur la Côte-Nord, quatre autres verront le jour au Saguenay, en Montérégie, en Estrie et en Gaspésie, a indiqué M. Carmant.

Le forum Jeunes et Santé mentale est la première de deux consultations sur la santé mentale. La prochaine, qui porte sur les adultes et les aînés, aura lieu à l’automne. Une consultation élargie sera ensuite réalisée à l’hiver 2020, après quoi le gouvernement rédigera un plan d’action en santé mentale.