/sports/baseball/capitales
Navigation

D’enseignant à lanceur pour les Capitales

Dany Paradis-Giroux
Photo Journal de Québec, Stevens LeBlanc Dany Paradis-Giroux

Coup d'oeil sur cet article

Le releveur québécois Dany Paradis-Giroux a convaincu le gérant Patrick Scalabrini de lui offrir un contrat en vue de la prochaine saison. Il laisse sa carrière d’enseignant d’anglais à l’école secondaire de côté pour vivre son rêve de jouer avec les Capitales de Québec.

«Mon objectif en arrivant au camp d’entraînement était de décrocher un contrat, a mentionné le nouveau joueur des Caps. J’ai réussi, ç’a très bien été durant le camp. J’ai obligé les entraîneurs à me garder, et je vais essayer de les obliger à me garder le reste de la saison aussi.»

Paradis-Giroux devra continuer d’enchaîner les bonnes performances, puisque Scalabrini lui a précisé qu’il pouvait le libérer à tout moment.

«C’est un peu ça le baseball professionnel, que ce soit dans les majeures ou dans la ligue Can-Am, ce n’est pas une ligue de développement. Patrick [Scalabrini] voulait mettre la situation au clair avec moi. Je commence la saison avec l’équipe, mais je dois continuer de bien performer lors des pratiques et des matchs» a dit le releveur qui sera essentiellement utilisé en sixième et septième manche.

Carrière sur pause

Paradis-Giroux était enseignant d’anglais dans une école secondaire du Bas-Saint-Laurent. Il avait pris congé pour prendre part au camp d’entraînement des Capitales. Avec l’occasion de signer un contrat et de poursuivre son rêve de jouer avec les Capitales, le releveur doit mettre de côté sa carrière.

«J’adore enseigner, mais je dois saisir cette chance. Je remercie la commission scolaire de me laisser poursuivre mon rêve. Je pourrais toujours enseigner plus tard dans ma vie, tandis que percer dans le baseball professionnel, c’est maintenant que je dois le faire», a souligné Paradis-Giroux.

Un premier match sans Karl Gélinas

Celui qui occupe les postes d’artilleur partant depuis 2007 et entraîneur des lanceurs depuis peu, Karl Gélinas, devrait manquer à l’appel pour le premier match des Capitales face aux Aigles, vendredi à Trois-Rivières.

Gélinas s’est blessé au pouce droit lors du match hors-concours disputé samedi à Sainte-Marie, en Beauce. Il est bêtement entré en collision avec son joueur de premier but et s’est foulé le pouce droit. À cause de cette blessure, le numéro 34 n’a pas la vélocité nécessaire pour étaler son arsenal sur la butte.

C’est la première fois en trois ans que Gélinas ne sera pas au monticule pour le match d’ouverture de la saison.

L’excellent Arik Sikula, qui cumule une fiche de 20 victoires et 7 défaites en trois saisons avec la formation québécoise, sera fort probablement le partant à Trois-Rivières.

Calepin de notes

Les Caps affronteront les Brewers de Montréal, mercredi, au Stade Canac, pour le dernier match préparatoire de ce camp d’entraînement.

Les ex-Capitales, Josué Peley et Jonathan Malo, feront partie de la formation des Brewers. L’ancien receveur et l’ancien joueur de troisième but devraient œuvrer à titre de lanceurs durant la rencontre face à leur ancienne équipe.