/entertainment/music
Navigation

«Menteur» de Jean Leloup: 30 choses que vous ne saviez (peut-être) pas pour le 30e anniversaire de l’album

«Menteur» de Jean Leloup: 30 choses que vous ne saviez (peut-être) pas pour le 30e anniversaire de l’album

Coup d'oeil sur cet article

Alors qu’il lancera le bientôt son neuvième album, Leloup présentait, 30 ans plus tôt, son tout premier long-jeu Menteur le 15 mai 1989.

Né de la controverse, cet album a été démoli, non pas par les critiques, mais par son interprète. Dès la sortie de Menteur, Leloup ne se gênera pas d’ailleurs pour le renier en ne parlant que de son album à venir. 

Pour connaître le contexte entourant la préparation et la sortie de ce premier album enfanté dans la douleur, nous nous sommes entretenus avec le guitariste Michel Dagenais(aujourd'hui avec Sally Folk) qui a joué les guitares sur Menteur. 

Voici donc 30 faits inusités sur cet opus mal-aimé de la discographie du Roi Ponpon.

L’album s’appelle Menteur parce que Leloup trouvait que ça ne le représentait pas du tout. Il avait déjà la tête ailleurs où tout un répertoire avait commencé à germer. 

Certaines stations de radio de Montréal ont boycotté Printemps-été à cause du langage cru de certains passages... 

Cocotte ma pelote

Ote ta petite culotte

Montre-moi ton poil carotte

Amoureux fou

Comme un petit roux

Laid comme un pou

Le réalisateur de l’album Paul Pagé a également réalisé l’album Un trou dans les nuages de Michel Rivard et Le parfum du hasard de Pierre Flynn. Ce qui n’avait rien pour rassurer Jean Leloup... 

Au lancement de Menteur, Leloup s’est pointé au lancement déguisé en clown aussi étrange que trash pour dire à tout le monde que l’album n’était pas bon. Il avait qualifié son intervention de « vaste opération de marketing monstre, vaste opération de supercherie. » 

La seule chanson qui se trouvait dans le ton qu’il voulait donner à son répertoire était Printemps été, qu’il avait co-écrit avec Michel Dagenais. 

À l’émission La bande des six à Radio-Canada en 1989, Marie-France Bazzo et Georges-Hébert Germain encensaient l’album sans ménager aucun qualificatif dithyrambique. Juste après leur intervention, Jean Leloup apparaissait dans une vidéo dans laquelle il dénigre ce même album sous prétexte qu’il « n’est pas faite avec des vrais instruments... »

Avant même que l’album Menteur soit sorti, Leloup et sa nouvelle bande de musiciens qui allait donner La Sale Affaire ont commencé  à faire des spectacles sans en aviser l’étiquette Audiogram. 

Sachant d’avance qu’il ne serait pas satisfait du mix final, Leloup a mis beaucoup de temps à finaliser l’enregistrement. 

Leloup avait reçu une bourse de 20 000 $ pour réaliser un clip qui servirait à faire la promotion de Menteur. 

Il a choisi la chanson Printemps été pour tourner le clip... même si elle n’était pas encore enregistrée!

Le clip de Printemps été a été tourné en plein hiver chez Michel Dagenais qui habitait alors au coin de Notre-Dame et de la Montagne. Le concept était on ne peut plus simple : on fait le party et on filme les gueules de bois de tout le monde le lendemain. 

La chanson Printemps été a d’ailleurs été ajoutée sur Menteur à la dernière minute. 

L’éminent guitariste Rick Haworth (Paul Piché, Michel Rivard, Daniel Bélanger) a joué sur la pièce Miss Mary Popper. 

La conception de la pochette a été assurée par Lyne Charlebois qui signera par la suite la réalisation de clips pour Daniel Bélanger, Marjo, Laurence Jalbert. Elle a aussi réalisé le film Borderline.  

La chanson Bar Danse tournera un peu à la radio, mais ne deviendra jamais un hit. 

Laura (remaniée à la sauce rock ‘n’ roll), Printemps été et Alger seront les seules chansons que Leloup continuera d’interpréter en spectacle à l’époque de La sale affaire. 

En entrevue à l’émission Vu de la Terrasse de Radio-Canada en 1988, Jean Leloup avait parlé de sa chanson Printemps été comme étant du « Charles Trenet avec de la guitare électrique... » Pas faux. 

Une version différente d’Alger est sorti en 45 tours dès février 1988. 

C’est d’ailleurs cette version qui accompagnera le clip.   

Les arrangements et l’enregistrement proposés sur l’album Menteur devaient représenter, par l’entremise du réalisateur Paul Pagé, le « son » Audiogram que l’étiquette voulait mettre de l’avant. Dans la continuité d’Un trou dans les nuages de Michel Rivard.

Menteur a été enregistré au studio Lamajeure. 

Printemps-été a été enregistré live du premier coup! Le groupe mené par le guitariste Michel Dagenais et Jean Leloup était déjà très rodé au quart de tour. 

Le guitariste Michel Dagenais, qui a travaillé sur les guitares pour l’album nous a confié que durant l’enregistrement, il n’a jamais rencontré le batteur et le bassiste. Toutes les idées s’échangeaient sur le répondeur de chacun. À l’exception de Printemps été bien sûr... 

Malgré le fait que l’album soit apparu dans la controverse, sa création a tout de même permis de rassembler les musiciens qui allaient constituer La Sale affaire, le groupe accompagnant Leloup sur l’album suivant L’amour est sans pitié.

Un an avant la sortie de Menteur, Leloup et Dagenais avaient déjà composé pas moins de 25 chansons pour un autre album à venir. 

Le lancement de l’album Menteur s’est fait dans une usine désaffectée dans le Vieux-Montréal. 

Pour le lancement, en plus de Leloup, les musiciens s’étaient aussi déguisés. Ils ont commencé à jouer avant même l’arrivée du bassiste... qui, selon Michel Dagenais, l’a plutôt mal pris, semble-t-il. 

Après le lancement, Leloup et sa bande se sont déplacés avec leur accoutrement éclectique vers les bureaux de Musique Plus pour accorder une entrevue. 

Au cours de ce même lancement, Leloup n’en avait tellement rien à cirer de son nouvel album qu’il a joué la chanson Let Me Go qui ne figure même pas sur l’album. Cette dernière ne se trouve d’ailleurs sur aucun album officiel. On peut l’entendre sur la compilation EXIT.

Alors que Leloup devait interpréter une chanson sur le plateau de l’émission Allô Boubou animé par Jacques Boulanger pour la promotion de Menteur, il a préféré rebrousser chemin quand il s'est rendu compte qu’il y avait un saxophone dans l’orchestre de l’émission.