/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Ne touche pas à mon Alain Delon

FILES-FRANCE-FESTIVAL-CINEMA-AWARD
Photo AFP Alain Delon

Coup d'oeil sur cet article

La petite Police de la Pensée a encore frappé : une pétition mise en ligne par des féministes américaines veut empêcher Alain Delon de recevoir, dimanche, une palme d’honneur pour l’ensemble de son œuvre, à Cannes.

Qu’est-ce que ces donneuses de leçons reprochent à Delon ? D’être « raciste, homophobe et misogyne ».

Misère ! S’il fallait envoyer au purgatoire tous les artistes qui ont dit des bêtises au cours de leur carrière, il n’y aurait plus personne pour fouler les tapis rouges.

UN MONSTRE SACRÉ

Parce qu’au fil des ans il a dit des niaiseries, on doit effacer toute la carrière cinématographique de Delon ? On parle ici de l’homme à la beauté insolente qui crevait l’écran dans Plein soleil, qui rugissait dans Le Guépard ?

De l’homme qui susurre des mots à l’oreille de Dalida dans la chanson Paroles (« caramel, bonbons et chocolat ») ?

Delon, le comédien français le plus connu à travers le monde avec Bebel (Jean-Paul Belmondo) ?

On lui reproche d’avoir minimisé la violence faite aux femmes. Mais si vous écoutez l’extrait au complet, voici ce qu’il a dit à une animatrice qui lui demandait s’il était machiste : « Je ne sais pas ce que vous appelez machiste. Une gifle, c’est machiste ? Oui j’ai dû être machiste, mais j’en ai pris aussi, même de femmes. Mais je ne suis pas du genre à casser des femmes, surtout pas une femme qu’on aime. »

La pétition affirme que Delon est homophobe. Mais ce qu’il a déclaré, c’est précisément ceci : « Je ne suis pas contre le mariage gai, je m’en fiche éperdument, mais je suis contre l’adoption des enfants. On va encore me dire que je dois m’adapter et vivre avec mon temps... Eh bien je vis très mal cette époque qui banalise ce qui est contre nature. »

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Alain Delon est peut-être un vieux con, un mononcle réactionnaire, un gars au jugement douteux. Mais à ce que je sache, dire des conneries n’est pas passible de la peine de mort (médiatique).

Heureusement que le directeur de Cannes Thierry Fremaux a remis les pendules à l’heure : « On ne remet pas un prix Nobel de la paix à Delon », a-t-il déclaré.

Il faut quand même remettre les choses en perspective : un festival de CINÉMA remet un prix à un acteur de CINÉMA qui s’est illustré de façon exceptionnelle au CINÉMA.

Au moment d’écrire ce texte, la pétition est rendue à 19 000 signatures. Je me demande combien des signataires ont vu un film d’Alain Delon.

Ironiquement, Alain Delon, qui est allé souvent à Cannes, n’y a jamais gagné de prix.

En 1997, quand Cannes a fêté son 50e anniversaire, personne n’a cru bon de l’inviter. Il avait alors fait la une de Paris-Match avec Jean-Paul Belmondo et ce titre : « Cannes, on n’en a rien à cirer... »

Aujourd’hui, Delon aurait le droit de déclarer : « Les pétitions, je n’en ai rien à cirer. »

INSUPPORTABLE DOLAN ?

Dans le Figaro Magazine, voici comment on présente Xavier Dolan, qui est à Cannes pour Matthias et Maxime : « Le doué et insupportable trentenaire québécois ».

Hé boy, heureusement que ce n’est pas un journal québécois qui a publié ça...