/sports/golf
Navigation

Tiger Woods en tête de la Coupe Ryder

Le capitaine de l’équipe américaine agréablement surpris, même à 16 mois de la compétition

GLF-MAJ-PGA-SPO-PGA-CHAMPIONSHIP---PREVIEW-DAY-2
Photo AFP Tiger Woods à l’entraînement en prévision du Championnat de la PGA.

Coup d'oeil sur cet article

FARMINGDALE, N.Y. | Même si la Coupe Ryder ne sera disputée que dans 16 mois, Steve Stricker s’est dit agréablement surpris des noms figurant au classement de l’équipe américaine.

Le capitaine de l’édition 2020 qui sera disputée dans son coin de pays sur le « Straits » de Whistling Straits, au Wisconsin, ne pouvait passer sous silence le nom de son meneur lorsqu’il a rencontré la presse, mercredi, lors du Championnat de la PGA d’Amérique.

« Tiger Woods au sommet du classement, c’est une agréable surprise. C’est plaisant de le revoir en pleine possession de ses moyens à bien jouer comme il le fait, a souligné l’homme de 52 ans qui a pris la relève de Jim Furyk après la déconfiture américaine au Golf National de Paris en septembre dernier.

« C’est encore très tôt dans le processus, mais plusieurs golfeurs qui figurent parmi les meneurs au classement jouent très bien. C’est aussi agréable de voir Furyk en compétition.

« Il y a encore beaucoup de chemin à faire avant la prochaine édition de la coupe Ryder », a-t-il tenu à préciser.

Trop tôt

En effet, le système de pointage ne tient compte, pour l’instant, que des résultats des deux Championnats mondiaux de golf, du Championnat des joueurs du circuit de la PGA et du Tournoi des Maîtres.

C’est pourquoi on voit ceux qui ont brillé cet hiver et au printemps. Furyk a livré une rude opposition au Players, Matt Kuchar compte deux victoires et mène aussi le classement de la Coupe FedEx et Kevin Kisner a remporté la seconde étape du Championnat du monde Dell au Texas, à la fin de mars.

Les jeunes vedettes Jordan Spieth, Rickie Fowler, Patrick Reed et cie ne sont pas encore entrés dans la danse des huit premiers échelons au classement.

Pour l’instant, Stricker ne s’inquiète pas du tout. Celui qui a remporté le premier tournoi majeur du circuit senior le week-end dernier, le Regions Tradition en Alabama, dort même très bien ! Il n’est pas encore versé à 100 % dans ses tâches de capitaine. Il a visité le Straits par un bel après-midi hivernal à la fin février.

Il s’attardera à bien préparer l’équipe américaine dès l’automne en prévision de la Coupe des Présidents qui aura lieu au Club de golf Royal Melbourne, en Australie, en décembre. Il occupera alors le poste d’adjoint au capitaine Tiger Woods.

Pour ramener l’équipe sur les rails, il désire que tous ses joueurs soient sur la même longueur d’onde et se sentent à l’aise entre eux. Il souhaite également préparer le parcours idéal pour que ceux-ci obtiennent du succès afin de ramener la précieuse coupe en main américaine.

Trois choix

S’il n’en tenait qu’à lui, le capitaine de la formation européenne Padraig Harrington ne sélectionnerait que trois choix. La règle stipule que les capitaines détiennent chacun quatre choix discrétionnaires alors que les huit premiers golfeurs au classement participent automatiquement à l’évènement.

Selon l’Irlandais, le neuvième golfeur est presque assuré d’y participer. Ce n’est qu’un choix logique. Aussi bien lui donner la confiance psychologique. Il a ainsi déjà annoncé ses couleurs. Toutefois, ceux qui espèrent devenir sa sélection devront faire preuve de ténacité jusqu’à la dernière minute.