/sports/others
Navigation

Volleyball masculin: le Rouge et Or recrute un Suisse

Coup d'oeil sur cet article

Le Rouge et Or de l’Université Laval pourrait miser sur deux Européens la saison prochaine.

Les médaillés de bronze du dernier Championnat canadien de volleyball masculin avaient deux places d’internationaux disponibles avec le départ de l’attaquant étoile chilien Vicente Ignacio Parraguirre Villalobos qui a remporté le titre de joueur par excellence du RSEQ à ses cinq campagnes à Laval.

Un premier pas a été franchi avec la venue de l’attaquant suisse Sébastien Plaimond. « Il possède un bon niveau, mais il n’est pas du calibre de Vicho, prévient l’entraîneur-chef Pascal Clément d’entrée de jeu. C’est un très, très bon réceptionneur et il est bon techniquement. Notre qualité en réception est l’aspect qui nous a permis de terminer au 3e rang au championnat canadien, ce qui nous permettait de miser sur un système offensif varié. »

Étudiant au HEC de Lausanne, l’attaquant de 6 pi 2 po a été accepté en administration à Laval. « C’est lui qui a fait les démarches et qui nous a contactés, a expliqué Clément. Il porte les couleurs de l’Université Club, la meilleure équipe en Suisse. Il joue dans la deuxième équipe, mais il s’entraîne régulièrement avec la première. Comme Vicho, il vient pour un an pour le moment et on verra par la suite s’il fait une maîtrise ou un certificat, puisque c’est un très bon étudiant. »

Laval ou Montréal

En visite à Québec il y a deux semaines, Thibaut Saccomano fera le saut en Amérique, mais il hésite entre le Rouge et Or et les Carabins de l’Université de Montréal. Membre de l’équipe junior de France et retenu au Pôle France de Montpellier, qui regroupe les meilleurs espoirs, le centre de 6 pi 6 po terminera son baccalauréat français en juin avant de prendre sa décision.

« Il pourrait nous aider rapidement, a indiqué Clément au sujet du central qui porte les couleurs du club de Cannes. C’est un joueur polyvalent qui peut aussi évoluer comme attaquant. Il a reçu une offre d’admission conditionnelle de la Faculté d’administration s’il réussit son BAC. Nous aurons encore un super bon groupe l’an prochain et il y a des ouvertures au centre. Ça serait une belle opportunité pour lui. Tout comme ses parents, il a été impressionné par sa visite. »