/sports/others
Navigation

Athlétisme Rouge et Or: l’entraîneur-chef Joël Bourgeois ne sera pas de retour

Athlétisme Rouge et Or: l’entraîneur-chef Joël Bourgeois ne sera pas de retour
Photo courtoisie Rouge et Or

Coup d'oeil sur cet article

Joël Bourgeois n’aura été que de passage avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

Embauché en septembre dernier pour remplacer Félix-Antoine Lapointe à la barre du club d’athlétisme, Bourgeois quitte ses fonctions pour des raisons familiales. «Mes obligations familiales me forcent à prendre du recul, a expliqué le double olympien des Jeux de 1996 à Atlanta et 2000 à Sydney aux 3000m steeplechase. Je ne suis pas en mesure de donner entièrement au club ce dont on s’attend d’un entraîneur-chef d’un programme d’excellence.»

Avec les volets universitaire et civil, le Rouge et Or compte environ 200 membres, une augmentation importante depuis quelques années. Les tâches administratives sont plus grandes tout comme les attentes du conseil d’administration.

«Il y a un écart entre ce que le conseil d’administration exigeait du poste et ce que Joël était en mesure d’offrir en matière d’engagement professionnel, a indiqué le directeur adjoint du Service des activités sportives et responsable du programme Rouge et Or, Jean-Noël Corriveau. Il est arrivé dans une situation pas évidente avec des tâches accrues.»

À sa seule saison, l’Acadien de 47 ans de Grande-Digue dans le Sud-Est du Nouveau-Brunswick a mené le Rouge et Or au titre provincial tant chez les hommes que chez les femmes. Au championnat canadien, l’équipe féminine a terminé en 4e position, signant la meilleure performance de son histoire.

Pour le moment, le Rouge et Or a confié l’intérim à l’entraîneur-adjoint Sylvain Cloutier. Déjà à temps plein avec le club, Cloutier veille sur le volet civil et le développement des jeunes athlètes du programme sport-études. Quand ils atteignaient les rangs universitaires, ces jeunes athlètes passaient sous la houlette de Félix-Antoine Lapointe.

Le Rouge et Or aura plus de temps que l’an dernier pour dénicher un successeur. Nommé entraîneur-chef de l’équipe du Québec dont le Centre provincial est basé au PEPS, Félix-Antoine Lapointe avait annoncé son départ pendant la période estivale. Il avait toutefois conservé les rênes de l’équipe de cross-country.

Il s’agit du quatrième poste d’entraîneur-chef que le Rouge et Or devra combler après le soccer et le volleyball féminin ainsi que le basketball masculin