/news/transports
Navigation

Enquête origine-destination: le trafic toujours concentré dans l’ouest de Québec

Le ministère des Transports publiera jeudi matin son enquête très attendue

Circulation Henri IV, Quebec, 25 aout 2017. PASCAL HUOT/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI
Photo d’archives, Pascal Huot La congestion routière sur l’autoroute Henri-IV juste avant le nouveau chantier de construction.

Coup d'oeil sur cet article

Après des mois d’attente, le gouvernement dévoilera finalement aujourd’hui les résultats de l’enquête origine-destination, qui conclut que la situation n’a pas beaucoup bougé depuis six ans : le trafic, à Québec, est concentré dans l’ouest et non dans l’est. 

La neuvième enquête OD est très attendue. Elle devait être rendue publique l’automne dernier, mais les délais se sont accumulés. La collecte de données a été réalisée à l’automne 2017. 

Selon nos informations, on découvrira jeudi matin que les données qui prévalaient en 2011 étaient toujours sensiblement les mêmes en 2017 et que le portrait des déplacements dans la grande région de Québec n’a pas beaucoup changé en six ans. 

Ainsi, chaque jour, c’est le secteur ouest de la ville qui continue de générer et de recevoir la très grande majorité des déplacements. 

Les automobilistes circulent en grande majorité à Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge et dans les autres secteurs de l’ouest, qui sont les lieux de départ et de destination des navetteurs, et non dans l’est de la ville, où l’arrondissement de Beauport est le lieu de destination d’un faible nombre d’automobilistes. 

Selon des chiffres obtenus par Radio-Canada, qui confirment cette tendance, 229 800 voitures se dirigent chaque jour vers Sainte-Foy contre seulement 81 200 automobilistes vers Beauport. 

Il semble par ailleurs que plus de la moitié des déplacements à destination de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge proviendraient du même arrondissement. 

Troisième lien 

Les données apporteront un éclairage important dans le contexte où Québec est au cœur d’un débat sur la construction d’un éventuel projet de lien routier entre les deux rives, que le gouvernement de la Coalition avenir Québec a toujours martelé vouloir construire à l’est du territoire, pour désengorger les routes. 

Le maire de Québec, Régis Labeaume, avait de son côté affirmé lors du lancement de l’enquête que l’issue de celle-ci serait déterminante dans les décisions politiques à venir. 

«Pour la question du troisième lien, je pense que ça va être fondamental, les résultats», avait-il commenté en septembre 2017. 

Diminution des déplacements 

La dernière enquête, présentée en 2014 avec les chiffres de 2011, présentait une diminution du nombre de déplacements par jour. Cette donnée avait surpris les experts, qui se demandaient si cette tendance se confirmerait à long terme. 

On notait par contre une augmentation aux périodes de pointe et soulignait que l’auto en solo gagnait du terrain et que le nombre moyen de personnes par véhicule diminuait. 

L’enquête OD a été réalisée conjointement par le MTQ, le Réseau de transport de la Capitale, la Société de transport de Lévis, la Communauté métropolitaine de Québec, la Ville de Québec et la Ville de Lévis. 

 — Avec la collaboration de Taïeb Moalla et de Marc-André Gagnon 

 L’Enquête Origine-Destination 2017  

  •  Neuvième de la série commencée en 1977 
  •  Publiée normalement tous les 5 ans 
  •  La dernière a été retardée d’un an 
  •  Étudie les habitudes de déplacement des ménages 
  •  Touche la grande région de Québec et Lévis, soit une quarantaine de municipalités  

 ♦ 40 000 Ménages interrogés 

 ♦ 15 000 Automobilistes provenant de l’extérieur sondés