/news/currentevents
Navigation

Un septuagénaire mis à l’amende pour avoir désobéi à de jeunes brigadiers scolaires

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de 75 ans devra payer une amende de quelques centaines de dollars pour avoir désobéi aux directives d’élèves du primaire responsables de la brigade scolaire de leur école, qui l’ont dénoncé à la police, à Thetford Mines.

Selon la police municipale, l’infraction s’est produite mardi dernier à une intersection près de l’école Saint-Gabriel située sur la rue Simoneau, alors qu’un groupe d’élèves veillait à la sécurité des jeunes piétons.

«Malgré qu’il ait pu effectuer son arrêt initialement prévu, le contrevenant n’aurait pas attendu que le brigadier se soit complètement retiré de la rue et qu’il ait abaissé son panneau d’arrêt qu’il porte dans sa main avant de recommencer à circuler», explique le porte-parole de la Sûreté municipale de Thetford Mines, Yves Simoneau.

Ce sont les éléments «très précis» fournis par les jeunes brigadiers qui ont permis aux patrouilleurs de retracer le septuagénaire, le lendemain. Ils lui ont remis un constat d’infraction totalisant 313$ assorti de 4 points d’inaptitude. 

Deuxième incident en deux semaines

M. Simoneau déplore que ce soit la deuxième fois en deux semaines qu’une infraction impliquant des brigadiers scolaires survient à cet endroit.

Le 2 mai, un événement «aurait pu engendrer de plus graves conséquences», alors qu’une enseignante était responsable de la surveillance de cette intersection à la sortie des élèves en fin d’après-midi.

«Une conductrice s’est impatientée et a accéléré, passant ainsi à environ un mètre de la brigadière et poursuivant sa route tout en omettant d’effectuer un arrêt obligatoire à environ 50 mètres plus à l’ouest», affirme M. Simoneau.

L’enquête policière a permis de retracer une Thetfordoise de 39 ans. Un constat d’infraction de 1541$ assorti de 4 points d’inaptitude lui a été signifié pour avoir commis une action susceptible de mettre en péril la sécurité des personnes se trouvant sur place. 

En plus, les officiers ont constaté que le permis de conduire de la dame n’était pas en règle et que le véhicule utilisé lors de l’infraction ne pouvait pas être en circulation en vertu d’une décision de la SAAQ, ce qui lui a valu deux autres constats d’infraction totalisant 972$.

«Devant de tels actes, les policiers continueront d’être présents aux abords des écoles», a prévenu le porte-parole du service de police, qui accompagne les écoles où des unités de jeunes brigadiers sont instituées.