/news/education
Navigation

Université Laval: 200 nouveaux logements souhaités sur le campus en 2022

Université Laval: 200 nouveaux logements souhaités sur le campus en 2022
Photo d'archives, Daniel Mallard

Coup d'oeil sur cet article

Le conseil d’administration de l’Université Laval a donné son appui mercredi à la construction d’une nouvelle résidence sur le campus. La direction souhaite ainsi ajouter 200 unités à son offre locative, qui n’a pas évolué depuis 50 ans. 

Voilà une étape importante de franchie pour le projet immobilier qui succède à plusieurs autres tentatives – avortées – de doter le campus d’un nouvel immeuble à vocation résidentielle, un souhait maintes fois exprimé par la communauté étudiante. 

La rectrice, Sophie D’Amours, a promis de mettre «tout en œuvre» pour réaliser ce projet qu’elle qualifie de «rassembleur pour la communauté universitaire». 

Concrètement, l’Université Laval veut construire un bâtiment d’habitation de 14 750 mètres carrés répartis sur un maximum de six étages au croisement des rues de la Médecine et de l’Agriculture, où se trouve actuellement un stationnement de surface. 

2022 

La nouvelle résidence, que l’Université espère inaugurer en 2022, accueillerait au rez-de-chaussée des espaces de vie étudiante, alors que les étages supérieurs comporteraient un total de 200 logements abordables, des studios et des appartements avec cuisine et salle de bain privée. Une offre inexistante à l’heure actuelle sur le campus. 

Les quelque 2300 unités actuellement disponibles répondent aux besoins d’une partie de la clientèle étudiante à la recherche d’une formule d’habitation solo, mais elles ne sont pas adaptées à ceux des couples et des familles, ce que vise justement à corriger le projet.

Le nombre d’unités disponibles est pratiquement inchangé depuis la construction de l’aile E du pavillon Alphonse-Marie-Parent en 1970. En cinq décennies, l’effectif étudiant a pourtant triplé, passant de 15 000 personnes à 44 000 aujourd’hui.  

Sur cette période, «la proportion des personnes pouvant demeurer sur le campus a diminué de 15 à 5%», signe que la réalité étudiante s’est transformée, remarque le vice-recteur à l’administration, André Darveau. 

Autofinancé 

«L’objectif, avec ce projet de logement, c’est vraiment de diversifier notre offre et de pouvoir accueillir les résidents provenant des régions et de l’international», précise Andrée-Anne Stewart, porte-parole de l’Université Laval.

Le projet, dont le budget préliminaire est évalué à 40 millions de dollars, doit encore recevoir l’aval du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, et s’inscrit dans la planification stratégique 2017-2022 de l’Université Laval. 

Il sera entièrement financé et géré par le service des résidences de l’Université Laval, si bien que cette dernière n’entend pas solliciter de subvention gouvernementale.