/lifestyle/food
Navigation

Le barbecue pour les nuls: 6 recettes à cuisiner sur le barbecue

Coup d'oeil sur cet article

Peu importe que vous ayez besoin d’une poussée, que vous cherchiez à rebâtir votre confiance ou que vous deviez tout apprendre en matière de cuisson sur le gril, car Le barbecue pour les nuls ne lève le nez sur aucune technique.

Priorisant les informations à l’aspect tape à l’œil, les auteurs Simon De L’est et Stéphane Gadbois abordent une multitude de sujets sans se défiler, offrant par la même occasion de judicieux conseils.

Avec ce livre, ils ont choisi de parler à tout débutant derrière le barbecue, mais aussi à l’expérimenté ayant atteint un niveau avancé.

Du jamais vu dans la série des Nuls, 16 pages de photos couleur ont été insérées dans ce véritable outil de référence. Mais comme l’ouvrage en compte presque 300, les avantages reviennent avant tout au lecteur prêt à apprendre et s’améliorer.

COUP DE POUCE AUX INCONTOURNABLES

En écrivant Le barbecue pour les nuls, les deux amis ont aussi couché sur papier des idées paraissant simples, mais pleines de bon sens. Même les incontournables burgers et hot-dogs profitent d’attentions.

« Si tu aimes un burger juteux, tu fais une grosse boulette. Si t’aimes le goût de barbecue et de charcoal, tu te fais deux petites boulettes minces que t’empiles l’une par-dessus l’autre. Si t’es pas trop bon en barbecue, tu peux ­essayer ça », conseille Stéphane Gadbois.

Et pour le hot-dog parfait ? « Tu tranches du bacon super mince comme du prosciutto et tu l’enroules autour de ta saucisse. Quand il cuit, le bacon se resserre », explique-t-il.

SIMPLE DÉBUTANT OU AVENTURIER ?

Évidemment, il n’est pas question que de viande rouge, les auteurs ne cachant pas que tout a sa place sur un gril. « Un barbecue, c’est comme un four. La seule différence, c’est que c’est alimenté par le gaz ou par du bois, du charbon. Ça va apporter un goût différent », précise Simon De L’est.

Sans surprise, le poisson a aussi la cote. « Si tu veux vraiment essayer quelque chose de simple, confie Stéphane Gadbois, tu mets un filet de saumon avec la peau sur une petite planche de cèdre ou juste une feuille de papier d’aluminium... Sur le barbecue, tu ne fais que badigeonner d’une sauce teriyaki maison. »

La fibre aventurière est aussi titillée avec un autre animal d’eau. « Je donne comme conseil de faire des huîtres directement dans les braises. Si tu as un barbecue au charbon, tu ouvres l’huître et la mets directement sur le charbon. La coquille d’huître, c’est un petit chaudron. Pendant que ça chauffe, tu mets un petit morceau de beurre, trois-quatre gouttes de vin blanc, un peu de persil », ajoute le coauteur.

L’édition québécoise du livre Le barbecue pour les nuls est disponible en magasin.

<b><i>Le Barbecue pour les nuls<br/>Éd. Québec</i></b><br/>Simon de L’Est et Stéphane Gadbois<br/>Éditeur First<br/>320 pages
Photo courtoisie
Le Barbecue pour les nuls
Éd. Québec

Simon de L’Est et Stéphane Gadbois
Éditeur First
320 pages

Les erreurs à éviter

LES CONSEILS À ADOPTER

Bien que Stéphane Gadbois assure qu’« il n’y a pas de recettes manquées », mais plutôt que des plats à renommer, voici tout de même cinq bévues dont vous devez vous tenir loin si vous ne voulez pas que votre viande rouge provoque des grimaces.

De mauvais coups

  1. Mettre sa pièce de viande gelée directement sur le gril : de 10 à 30 minutes loin du frigo ou du congélateur, tout dépendant de la chaleur, sont nécessaires avant le contact avec le barbecue.
  2. Piquer ou couper sa viande : laisser échapper de la chaleur nuira inévitablement à la cuisson et altérera le goût.
  3. Manger sa viande immédiatement après la cuisson : ce qui quitte votre appareil gagnera à être déposé sur du papier aluminium durant 10 minutes avant d’être servi.

Sur la bonne voie

Vous améliorerez votre maîtrise de la cuisine sur barbecue en appliquant certains conseils, dont :

  1. Commencer par la base : savoir allumer un feu constitue l’élément clé.
  2. Connaître son barbecue : savoir contrôler les trappes de ventilation pour la chaleur.
  3. Choisir des recettes faciles à réussir, comme un hamburger : si on souhaite faire fumer une pièce, l’épaule de porc, très grasse, ne sera pas victime de la chaleur.

Plus de type poulet que viande rouge ?

  1. Éviter la phobie du poulet rose : rien ne vaut le coup de trop cuire sa pièce.
  2. Se servir d’un thermomètre à viande.
  3. Faire tremper son poulet : pour un poulet juteux, on le plonge dans une solution d’eau, de sel et d’aromate.

Baba ganoush

Photo Adobe Stock

Saumon miel et soya

Photo Adobe Stock

Pétoncles au vin blanc, à l’ail et au persil

Photo Adobe Stock

Keftas de bœuf à la marocaine

Photo Adobe Stock

Fausse paella

Photo Adobe Stock

Côtes levées sauce à la mangue et à l’ananas

Photo Adobe Stock