/sports/racing
Navigation

Formule 1: Lance Stroll aura «quasiment une nouvelle voiture» en Allemagne

Lance Stroll au volant de sa Racing Point
AFP Lance Stroll au volant de sa Racing Point

Coup d'oeil sur cet article

Quelques jours seulement après avoir introduit une évolution importante à l’occasion du Grand Prix de Formule 1 d’Espagne, l’écurie Racing Point a déjà annoncé qu’elle apportera «quasiment une nouvelle voiture» au GP d’Allemagne prévu à la fin juillet.

Profitant de l’apport financier significatif de la nouvelle direction mise en place par le milliardaire Lawrence Stroll, l’équipe de Lance Stroll souhaite mettre en place un changement de philosophie aérodynamique pour effacer quelques faiblesses de la monoplace RP19 qui ont été mises en lumière sur le circuit de Barcelone.

«C'est une grosse [évolution], a dit le directeur général Otmar Szafnauer selon ce qu’a rapporté le site Motorsport, vendredi. Et la philosophie aérodynamique change aussi, donc c'est quelque chose d'important. Nous devons essayer de l'avoir dès que possible, espérons que ce soit avant la Hongrie.»

Équilibre en virage

De l’avis d’Andy Green, le directeur technique, l’équipe peine à trouver l’équilibre dans les longs virages. Cette faiblesse s’est particulièrement manifestée en Espagne, Sergio Perez terminant au 15e rang sur 18 pilotes à voir le fil d’arrivée.

Stroll roulait pour sa part en fond de peloton lorsqu’un accrochage avec Lando Norris l’a contraint à l’abandon.

«Dans un virage à 180 degrés, nous avons tendance à trop utiliser les pneus, on ne peut pas conserver un bon équilibre pour le virage tout entier, a-t-il analysé. Vous pouvez avoir un bon équilibre à mi-virage, ou au début du virage, ou à la fin, mais on ne peut pas aller de l'entrée à la sortie avec un bon équilibre.»

«De nouvelles pièces vont arriver, quasiment une nouvelle voiture, avant la trêve estivale, a-t-il ajouté. Avec un peu de chance, nous réglerons certains des problèmes que nous éprouvons sur des circuits de ce genre.»

Green n’a d’ailleurs pas caché l’importance de la contribution financière de Lawrence Stroll et de son consortium, qui ont sauvé l’équipe de la faillite l’année dernière.

«Nous rattrapons une partie de notre retard, mais on ne s'arrête pas, c'est ce qui est beau. Nous n'allons pas arrêter d'apprendre désormais et de nous concentrer sur autre chose, toutes les idées que nous avons continuent de se développer. Elles se mettent toutes en place, évolution après évolution. Je ne pense pas que nous pourrons totalement rattraper notre retard avant la nouvelle voiture. L'an prochain, ce sera une toute nouvelle voiture.»

Racing Point est actuellement au cinquième rang de classement des constructeurs avec 17 points, dont 13 ont été obtenus par Perez.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions