/news/education
Navigation

Le Collège Aviron va rouvrir

Coup d'oeil sur cet article

La pénurie de main-d’œuvre a fait réfléchir au Collège Aviron où l’on se prépare à accueillir une nouvelle cohorte cet automne. L’établissement privé revient ainsi sur la décision prise l’an dernier de cesser « définitivement » toute opération.

Le collège technique du boulevard Charest, à Québec, a procédé à la réembauche de l’essentiel de son personnel, a appris Le Journal. Le processus d’admission s’est enclenché en mars et « le téléphone sonne beaucoup », selon le directeur général, Allan Flegg.

Même s’il ne s’y est pas donné un seul cours depuis janvier dernier, des entreprises à la recherche de travailleurs qualifiés ont continué à solliciter l’établissement. « C’est pourquoi j’ai décidé de relancer le collège », annonce M. Flegg.

Il semble que le temps a fait son œuvre pour le Collège Aviron qui, devant une baisse des inscriptions de 70 %, s’était pourtant résolu à mettre la clé sous la porte en septembre 2018. Seule une vingtaine d’étudiants avaient été en mesure de terminer leur formation en décembre de la même année.

Demande importante

« Les gens avaient entendu différentes choses, ils étaient craintifs, analyse aujourd’hui Allan Flegg. [...] La demande pour des charpentiers, des électriciens, des plombiers est très importante. On reçoit des appels des étudiants pour nous demander si on va ouvrir », dit-il.

Le grand patron de l’école fondée en 1961 assure que les correctifs nécessaires ont été apportés depuis que le ministère de l’Éducation a révoqué sa licence d’enseignement en septembre 2017, citant des lacunes en matière de qualification des ressources humaines, d’organisation pédagogique et d’accessibilité aux ressources matérielles.

Le collège avait fermé pendant trois jours, avant qu’un tribunal ordonne la reprise des cours de façon temporaire. Sa situation avait finalement été régularisée en juin l’an dernier, le ministère de l’Éducation lui remettant un nouveau permis, valide pour deux années.

« Là pour rester »

Ainsi, les cinq programmes de formation technique seraient de nouveau offerts. La direction se réjouit que « 100 % » des enseignants aient accepté de revenir dans ses rangs. En tout, le collège comptera une vingtaine d’employés et espère accueillir entre 120 et 135 étudiants à la rentrée.

« L’école est là pour rester même si les inscriptions sont faibles en septembre. J’ai les fonds nécessaires. Je suis très confiant que l’école va reprendre sa place à Québec », affirme le directeur général.

Joint par Le Journal, un porte-parole du ministère de l’Éducation confirme que le Collège Aviron détient un permis d’enseignement valide jusqu’en juin 2020. Selon Bryan St-Louis, l’établissement aurait même fait part au ministère, dès octobre 2018, de sa volonté d’offrir « un nouveau programme et [d’]élargir la clientèle visée ». Cette demande est toujours en cours d’analyse, ajoute-t-il.