/news/education
Navigation

L’école commencera plus tôt sur la Rive-Sud

L’horaire change en raison des deux récréations de 20 minutes

Coup d'oeil sur cet article

L’école commencera plus tôt le matin sur la Rive-Sud de Québec, en raison des deux périodes de récréation obligatoires de 20 minutes imposées par le gouvernement Legault. 

La commission scolaire des Navigateurs a fait savoir à ses directions d’école que les heures de classe seront modifiées à compter de la prochaine rentrée scolaire. 

Les élèves et les enseignants devront être plus matinaux : l’école commencera 10 minutes plus tôt. Le transport scolaire du matin sera adapté en conséquence, soutient la porte-parole, Louise Boisvert. 

«Ça touche toutes les écoles primaires et l’horaire des élèves qui sont au programme Arts-Langues-Sports au secondaire», précise-t-elle. 

À l’heure actuelle, les établissements scolaires de niveau primaire de la commission scolaire des Navigateurs commencent leurs cours entre 8 h et 8 h 30. 

Jusqu’ici, les bambins de la Rive-Sud de Québec bénéficiaient de deux récréations de 15 minutes, ce à quoi on devait ajouter un cinq minutes de «battement» pour leur permettre de ranger leurs livres et d’enfiler des vêtements d’extérieur. 

Pour se conformer à la directive du ministre caquiste Jean-François Roberge, qui force les écoles à offrir deux récréations de 20 minutes, la commission scolaire des Navigateurs a choisi de modifier l’horaire en début de journée, ce qui n’occasionnera pas de coûts supplémentaires. 

«Cette décision d’ajouter les 10 minutes supplémentaires requises le matin plutôt que l’après-midi est liée à l’organisation du transport scolaire, à l’impact de ce changement sur les circuits [...] ainsi qu’aux coûts considérables — environ 400 000 $ — que l’ajout en après-midi aurait engendrés», explique Mme Boisvert. 

Santé et réussite 

Le gouvernement caquiste a annoncé plus tôt cette année que les élèves du primaire devront avoir droit à deux périodes de récréation d’au moins 20 minutes dès septembre prochain. 

Selon le ministre de l’Éducation, cette mesure favorisera la santé et la réussite scolaire des jeunes Québécois. 

Auparavant, le régime pédagogique prévoyait deux «périodes de détente» par jour, mais leur durée n’était pas précisée. 

Le régime pédagogique a donc été modifié pour que les écoles offrent dorénavant «un minimum» de 20 minutes de récréation, deux fois par jour.