/weekend
Navigation

«Gare à Lou!» de Jean Teulé: attention aux superpouvoirs!

Jean Teulé
Photo courtoisie, P. Mastsas-Opale-Leemage Jean Teulé

Coup d'oeil sur cet article

Avec beaucoup d'humour et une imagination débridée, l'écrivain français à succès Jean Teulé raconte l'histoire incroyable d'une ado dotée d'un superpouvoir dans son nouveau roman, Gare à Lou!. L'auteur du best-seller Le magasin des suicides, adapté au cinéma par Patrice Leconte, marque ainsi son retour à une littérature teintée de fantastique.

Lou a 12 ans. Elle habite dans un immeuble avec sa mère, et peine à survivre dans des conditions défavorisées.

Vive d’esprit, elle dispose également d’un talent bien spécial : faire surgir le drame dans la vie des gens, à sa discrétion.

Son don finit par alerter les autorités... et l’armée l’enferme dans le but de se servir d’elle comme arme de destruction massive.

Jean Teulé ne connaît pas de petite fille qui a des dons... mais souhaitait écrire le pendant féminin du jeune héros du roman Le magasin des suicides, qui était un enfant heureux alors que tout autour de lui baignait dans le malheur. «J’y pensais de temps en temps et je ne trouvais pas ce qu’elle pourrait avoir qui m’aurait intéressé», dit-il, rejoint dans sa maison de Bretagne.

L’inspiration

Un jour, alors qu’il faisait la promotion de son roman précédent, Entrez dans la danse, il dédicaçait dans une librairie de province et a dû prendre le train de 20 h au lieu de celui de 18 h 30, tant la file était longue.

Une fois dans le train, un contrôleur de la SNCF lui a collé une amende parce qu’il n’avait pas le bon billet, réalisant cela après l’avoir contrôlé une première fois, et alors que l’écrivain lui posait une simple question sur son voyage du lendemain.

Insulté, Jean Teulé s’est acquitté de l’amende, mais voyez la suite des choses.

«Au moment où il se retourne et va pour partir, je le rappelle : “Monsieur, monsieur... Regardez-moi bien, écoutez-moi bien. Je vous souhaite un très grand malheur pour très bientôt. Et si jamais ça se produit, au moment où ça vous arrivera, pensez à moi.” Il m’a dit : “C’est gentil, ça, c’est gentil...”»

Les gens autour de lui avaient tout suivi et rigolaient. «Et je me suis dit : mais voilà la particularité qu’aura une petite fille dont je veux raconter l’histoire ! Chaque fois qu’elle souhaitera du mal à quelqu’un, ça se produira immédiatement!»

Créer un univers

Tout de suite, il a imaginé qu’elle allait s’appeler Lou (comme dans l’expression Gare au loup!) et qu’elle allait habiter dans une tour tellement haute qu’on allait appeler cela un écorche-cieux. Et qu’elle allait habiter sur l’avenue du Bonheur, et qu’en face, il y aurait le Bar des Sanglots.

«Son pouvoir va être repéré par le pays qui va s’en servir comme une arme. Elle va entrer en crise d’adolescence et devenir insupportable... Je suis arrivé à Paris et j’avais la moitié du livre dans la tête!»

La créativité de Jean Teulé est exceptionnelle : son roman, très drôle, habilement mené, se promène entre une fiction complètement déjantée et la réalité des gens de pouvoir qui manipulent à qui mieux mieux.

«On dit souvent que les gens de pouvoir vivent dans leur bulle et c’est pour ça que moi, j’ai voulu que le président de ce pays, Hannibal Zhan Chu, vive dans une boule à neige, pas au contact avec le reste du monde. Et il y a dans le roman un pays qui s’appelle l’Archipel des Mille-Cavernes, qui revend des gisements souterrains d’air pur au pays. On n’en est pas tellement loin, avec toute cette pollution.»

  • Jean Teulé a écrit Le magasin des suicides, un best-seller vendu à plus de 450 000 exemplaires, traduit en 19 langues et adapté au cinéma par Patrice Leconte.
  • Il a également écrit Entrez dans la danse, Darling, Les lois de la gravité et Fleur de tonnerre.
  • Il aimerait beaucoup revenir au Québec pour rencontrer ses lecteurs et revoir sa grande copine Clémence Desrochers !
Gare à Lou!, Jean Teulé, Éditions Julliard, 182 pages
Photo courtoisie
Gare à Lou!, Jean Teulé, Éditions Julliard, 182 pages