/sports/racing
Navigation

Klutt joue les trouble-fête à Mosport!

Le pilote ontarien devance quatre Québécois sur la grille de départ en série Pinty’s

Kevin Lacroix
Photo courtoisie, Écurie Lacroix Kevin Lacroix a été le meilleur représentant du Québec, samedi à Mosport, réalisant le deuxième chrono le plus rapide des qualifications.

Coup d'oeil sur cet article

BOWMANVILLE | Les principaux candidats au titre de la série NASCAR Pinty’s en 2019, tous Québécois, avaient clairement affiché leurs couleurs en inscrivant les six chronos les plus rapides aux essais libres.

Mais c’était sans savoir que Gary Klutt, septième en matinée, avait gardé le meilleur pour la séance de qualifications.

Le pilote ontarien a réalisé la position de tête samedi, en prévision de la première épreuve de la saison qui sera disputée cet après-midi, en parcourant le sinueux circuit de Mosport, en Ontario, en un temps inédit de 1 minute, 21,962 secondes.

Tentative ratée

Derrière, la meute de Québécois a échoué dans sa tentative de détrôner un rival qui a remporté au même endroit sa première (et seule victoire) dans la série canadienne, il y a quatre ans.

Klutt partagera la première ligne au départ avec Kevin Lacroix, qui n’a concédé que 191 millièmes de seconde au meneur.

Derrière, Alexandre Tagliani, Marc-Antoine Camirand (le plus rapide en matinée) et Andrew Ranger ont suivi dans l’ordre.

Les quatre premiers ont d’ailleurs fracassé le record du circuit (1:22,510) que détenait Lacroix depuis 2017.

Une course vers l’inconnu

« Je suis très satisfait de mon parcours en qualifications, a indiqué Lacroix en entrevue au Journal. Et encore plus confiant pour la course. »

Le pilote de Saint-Eustache a signé trois de ses dix victoires en série Pinty’s à Mosport. Il a appris à gagner sur un tracé qui fut jadis le théâtre du Grand Prix

du Canada de F1.

« Notre seule préoccupation, c’est de savoir comment vont se comporter les nouveaux pneus qui sont utilisés cette année », a poursuivi Lacroix.

À cet égard, c’est une véritable course vers... l’inconnu que vont se livrer les 23 engagés.

« Le début de l’épreuve devrait dicter notre stratégie, a poursuivi Lacroix. On prendra des décisions pour nos arrêts au puits de ravitaillement selon la dégradation ou non des pneus.

« Mais nous ne sommes pas les seuls dans cette situation. Cette première course sera un test pour tout le monde. »

Performants sur... un tour

Klutt, dont le père Peter a réalisé le sixième temps le plus rapide samedi, a reconnu, pour sa part, que les nouveaux pneus de marque General Tire sont très performants sur un... tour.

« Pour le reste, on va en savoir davantage pendant la course, a raconté celui qui a prévu de ne participer qu’à trois épreuves cette année dans la série canadienne de stock-cars. J’ai hâte de voir comment nos adversaires vont gérer leurs deux arrêts au puits de ravitaillement. Ça pourrait prendre les allures d’une loterie. »

Les deux derniers champions de la série Pinty’s, Louis-Philippe Dumoulin (2018) et Alex Labbé (2017), occuperont la quatrième rangée au départ de la course de 51 tours, dont le coup d’envoi sera donné vers 13 h 30 cet après-midi.

Enfin des courses en direct !

Les amateurs de courses diront qu’il était temps. Six des 13 épreuves de la série NASCAR Pinty’s, dont la première dimanche à Mosport (13 h 30), seront diffusées en direct sur tsn.ca et l’application TSN.

À part la course du Grand Prix de Trois-Rivières, présentée sur RDS2, toutes les autres étapes du championnat étaient auparavant présentées en différé, souvent des semaines après la tenue de l’épreuve.

Les courses de Toronto (13 juillet), Trois-Rivières (11 août), Mosport (25 août), New Hampshire (21 septembre), et la finale à Jukasa (28 septembre) en Ontario seront également diffusées en direct sur le site internet du réseau de sports anglophone TSN.

Le public américain sera encore plus choyé en 2019 puisque le site FansChoice.tv proposera l’intégralité des courses en direct.

Résultats – 1re étape NASCAR Pinty’s 2019