/sports/others
Navigation

Marc-André Fortin invité aux Universiades

20, Marc Andre Fortin, Match basket Rouge et Or contre la NCAA, amphitheatre du peps, Quebec, 20 aout 2017. PASCAL HUOT/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI
Photo d'archives, Pascal Huot Marc-André Fortin (20) se rendra en Italie en juillet prochain pour participer à ses premières Universiades.

Coup d'oeil sur cet article

Marc-André Fortin a obtenu son billet d’invitation pour les Universiades.

Le centre de 6 pi et 8 po du Rouge et Or de l’Université Laval portera le maillot unifolié pour la première fois de sa carrière du 3 au 14 juillet à Naples en Italie. Cette sélection se veut un baume pour une saison difficile sur le plan collectif, où le Rouge et Or a été écarté des séries éliminatoires.

« Je suis content et il s’agit d’une belle reconnaissance, a mentionné Fortin qui a été élu sur la deuxième constellation du RSEQ. Il s’agira d’une première expérience internationale. Parce que je jouais au hockey plus jeune, je n’ai jamais fait les équipes du Québec au basket. C’est une expérience que je ne pouvais pas rater, malgré les coûts importants (5500 $), et je n’ai eu aucune hésitation à accepter l’invitation. J’ai commencé une campagne de financement sur la plate-forme GoFundMe (Marc-André Fortin, équipe Canada). »

Le Canada tiendra un camp d’entraînement de trois jours en Finlande avant de se diriger à Naples.

Lors des dernières Universiades à Taipei en 2017, le Rouge et Or comptait aussi un représentant en Alexandre Leclerc, en plus de Jacques Paiement Jr qui occupait un rôle d’adjoint auprès de l’entraîneur-chef.

Fortin est le seul Québécois évoluant dans le RSEQ à avoir été sélectionné. Membres des Huskies de Saint Mary’s et des Dinos de Calgary respectivement, les Montréalais Nikita Kasongo et Mambi Diawara seront aussi de la distribution. Diawara a été sacré joueur par excellence de la Conférence de l’Ouest.

Surprise

Fortin a été surpris lorsque Paiement a rencontré les joueurs après un entraînement matinal le 9 mai pour leur annoncer qu’il ne serait pas de retour à la barre de l’équipe. « Nous avons été tous surpris et un peu sous le choc, a raconté l’ancien porte-couleurs des Bearkats de Sam Houston State University (2015). Je m’entendais bien avec Jacques et je l’aimais beaucoup. C’est la même chose pour mes amis les plus proches au sein de l’équipe. On continue de s’entraîner en attendant de savoir qui sera le prochain entraîneur-chef. C’est certain que je vais jouer ma dernière année d’admissibilité à Laval. »