/travel/autres-destinations
Navigation

Pays-Bas: Au royaume des tulipes

Les jardins Keukenhof.
Photo Agence QMI, Lise Giguère Les jardins Keukenhof.

Coup d'oeil sur cet article

AMSTERDAM, Pays-Bas - Lorsqu’arrive le printemps, des tulipes de toutes les couleurs colorent les champs des Pays-Bas et transforment le paysage en décor de cartes postales. C’est le moment que choisit Scenic Luxury Cruise pour proposer une croisière de huit jours à la découverte des trésors de ce pays en y incluant une petite escale en Belgique. Et pour enrichir l’expérience et la rendre inoubliable, deux experts du National Geographic accompagnent les passagers.

Rotterdam
Photo courtoisie, UNSPLASH, Nicole Baster
Rotterdam

 

Selon un vieux dicton hollandais, « Dieu a créé la Terre, mais il a laissé le soin aux Néerlandais de construire les Pays-Bas ». Si les guides rigolent en citant cette phrase, il n’en demeure pas moins que la Hollande est un pays d’eau, gagné sur la mer au moyen de polders (étendue artificielle de terre) protégés par des digues, des barrages et des écluses.

En fait, près du tiers de ce pays se trouve sous le niveau de la mer. Ses nombreux canaux qui quadrillent tout le pays et ses grands projets d’ingénierie sont issus de l’ingéniosité d’hommes désireux de dompter la mer.

Les jardins Keukenhof.
Photo Agence QMI, Lise Giguère

Pour tous les goûts

Dès les premiers jours de navigation à bord du Scenic Opal, on réalise que les moulins à vent, indissociables de la Hollande, se font plutôt rares. Ils ont été remplacés par des éoliennes sous lesquelles broutent parfois des vaches ou des moutons. Pour les admirer, il faudra se rendre dans les sites touristiques comme ce sera le cas pour voir les fameux sabots de bois hollandais ou les sites de la Seconde Guerre mondiale.

Les jardins Keukenhof.
Photo Agence QMI, Lise Giguère

À chacune des visites, la photographe Sisse Brimberg, dont les photos ont illustré de nombreux grands reportages du National Geographic depuis 40 ans, prodigue ses conseils aux photographes amateurs. Quant au chercheur et professeur en géosciences Jan Nijman, il attend les passagers dans le grand salon pour répondre à leurs questions et proposer une conférence préparatoire aux visites du lendemain.

La plus étonnante et sans doute la plus suivie sera celle sur la tulipe alors qu’on y apprendra que cette jolie fleur a non seulement inspirée de nombreux artistes, mais a également été à l’origine de la première crise spéculative de l’histoire. On ne verra plus jamais la tulipe du même œil !

À SAVOIR

TYPE DE CROISIÈRE : Croisière fluviale de huit jours sur le Rhin, entre les mers intérieures hollandaises et les canaux belges et/ou hollandais.

MEILLEUR TEMPS POUR VISITER LES PAYS-BAS : Au printemps pour voir les tulipes (mars, avril), mais également mai, juin, juillet, août et septembre. Dans tous les cas, prévoir un parapluie, car on compte en moyenne 15 à 20 jours de pluie par mois.

COÛT DE CETTE CROISIÈRE : 4900 $ CA par personne. Les transferts, tous les repas, les boissons alcooliques, les pourboires et plusieurs excursions, sans oublier les conférences et ateliers des représentants de National Geographic. Ne comprends pas les vols.

Infos : scenic.ca et/ou nationalgeographic.com

LE PLUS : L’extrême confort du navire et son incroyable verrière qui permet de profiter de son balcon même par temps pluvieux ou froid.

LE MOINS : Le thème « tulipes » pourrait être poussé plus loin : décoration sur le navire (tulipes au lieu d’orchidées), arrêt aux enchères aux fleurs d’Alsmeer, etc.

(Ce voyage a été rendu possible grâce à Scenic Luxury Cruises et National Geographic Expeditions.)

LES ESCALES

Une petite escale en Belgique pour découvrir la magnifique Bruges.
Photo courtoisie, UNSPLASH, Daniel Van Der Kolk
Une petite escale en Belgique pour découvrir la magnifique Bruges.

À SAVOIR

1. ROTTERDAM/DELFT

Choix déchirant : découvrir l’architecture audacieuse de la ville de Rotterdam, rouler vers Delft, où l’on fabrique la célèbre poterie bleue et blanche depuis le 17e siècle, ou encore découvrir les moulins de Kinderdijk, 19 moulins à vent construits vers 1740 pour drainer les basses terres marécageuses et qui sont aujourd’hui inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO ?

2. VEERE

Dans la province néerlandaise de Zélande, visite du Plan Delta, le plus grand projet de barrage, conçu au milieu du 20e siècle, pour prévenir les inondations lors de tempêtes. Aussi, visite de Veere, ancienne colonie de pêcheurs qui s’est s’enrichie grâce au commerce des laines d’Écosse jusqu’à la guerre d’Indépendance en 1795.

Aux Pays-Bas, les moulins à vent sont aujourd’hui des sites historiques, des musées ou des cafés.
Photo courtoisie, UNSPLASH, Valentina Corsetti
Aux Pays-Bas, les moulins à vent sont aujourd’hui des sites historiques, des musées ou des cafés.

3. ANVERS/BRUGES, Belgique

Petit saut en Belgique pour découvrir Anvers, son quartier des diamantaires vieux de plusieurs siècles et la maison du peintre Rubens (17e siècle) ou direction Bruges, avec son architecture gothique et ses canaux.

4. ARNHEM

Le navire s’amarre sous le pont John Frost qui fut le site d’un assaut historique allié, la bataille d’Arnhem, pendant la Seconde Guerre mondiale et qui a inspiré le film de 1977 « Un pont trop loin » (« A Bridge Too Far »). Les passionnés d’histoire se rendent au musée aéroporté Hartenstein, consacré à cette bataille. D’autres choisissent un musée en plein air qui retrace les coutumes et traditions néerlandaises.

5. VOLENDAM/EDAM/HOORN

Choix déchirant entre la charmante ville de Hoorn ou Edam-Volendam, qui sont deux villages de pêcheurs hollandais typiques ayant prospéré grâce à l’agriculture. Heureusement, le Scenic Opal s’amarre pour la journée, ce qui permet de tout faire.

Amsterdam.
Photo courtoisie, UNSPLASH, Adrien Olichon
Amsterdam.

 

6. AMSTERDAM/JARDINS KEUKENHOF

Les jardins Keukenhof, classés par le National Geographic Travel parmi les « 10 plus beaux jardins du monde », célébraient cette année leur 70e anniversaire (ils ne sont ouverts que huit semaines en mars et avril). Pour l’occasion, ce « temple de la tulipe » proposait une véritable mer de tulipes (sept millions de fleurs recouvrent le sol).

LE NAVIRE

Le navire Scenic Opal.
Photo courtoisie, Scenic Luxury Cruise
Le navire Scenic Opal.

Construit sur mesure pour les voies navigables d’Europe, le Scenic Opal peut accueillir 169 passagers dans ses 72 suites et 13 cabines réparties sur trois ponts. On y trouve également trois salles à manger, un grand salon, un spa, un gym et une salle d’halothérapie (thérapie par le sel). Le quatrième pont propose une spacieuse terrasse avec piscine.

À VÉLO

Tout au long de cette croisière, les cyclistes se voient proposer plusieurs excursions à vélo que ce soit dans la jolie ville de Veere, dans le parc national de Hoge Veluwe, l’une des plus grandes réserves naturelles des Pays-Bas, ou vers une ferme de tulipes, pour y apprendre le processus de production de fleurs, du bulbe au marché aux enchères.

Sur le même sujet