/misc
Navigation

Vous en avez certainement rêvé tout l’hiver

Le week-end de l’ouverture du doré est un événement que de nombreux passionnés ne veulent pas manquer. Il lance officiellement leur saison de pêche.
Photo courtoisie Le week-end de l’ouverture du doré est un événement que de nombreux passionnés ne veulent pas manquer. Il lance officiellement leur saison de pêche.

Coup d'oeil sur cet article

Enfin ! Depuis hier, dans la plupart des zones, nous pouvons sillonner la surface des plans d’eau pour tenter d’y capturer de beaux dorés jaunes.

Il peut être embêtant de prédire, année après année, si un spot printanier sera productif puisque le cycle complet de reproduction des percidés est étroitement lié aux conditions météorologiques et aux différentes fluctuations. Dans le secteur le plus au sud du Québec, le doré se reproduira généralement au mois d’avril. Dans un environnement plus rigoureux, comme au nord de la province, le frai se déroulera un peu plus tard.

Scénario 1

Si la période des amours n’est pas totalement terminée, il y a de fortes chances que vous retrouviez un grand nombre de reproductrices et de géniteurs dans les parages, au détriment de l’espèce.

Des endroits proposant des eaux fraîches, foncées et bien oxygénées à proximité des barrages, des chutes et des rapides, à la jonction des affluents, près des pointes ou des baies accompagnées d’un fond rocheux, graveleux ou sablonneux avec des roches mesurant de 5 à 20 centimètres et un léger courant seront normalement très fréquentés.

Bien que de nombreuses techniques puissent alors être productives, retenez que la pêche à la dandinette ou avec un devon génère habituellement d’excellents résultats. Si vous optez pour un corps souple, vous auriez intérêt à le monter sur une tête plombée relativement légère, car à cette période vous effectuerez plus de lancers ou même de la pêche à la traîne plutôt que la motion conventionnelle de jigger de bas en haut. Personnellement, la méthode que je préfère consiste à pêcher à la traîne avec un poisson-nageur flottant de forme allongée. Les versions articulées sont également de très bons choix. Si vous souhaitez caster, servez-vous d’un modèle avec un plongeoir légèrement plus prononcé qui ne descend pas plus profondément que 6 ou 8 pieds.

Scénario 2

À l’ouverture, si la nuit de noces des poissons visés tire à sa fin, il n’y aura presque plus de femelles aux alentours. Ces dernières auront plongé le long des premiers escarpements pour reprendre leurs forces. Le pêcheur qui optera pour les approches expliquées dans le paragraphe précédent capturera surtout des retardataires, principalement des petits mâles.

Scénario 3

Si l’eau s’est réchauffée, que le niveau a baissé et que les ébats sont complètement terminés, il y a fort à parier que tous les dorés aient déjà déserté ces secteurs.

Il faut savoir que le calendrier humain est rarement synchronisé avec celui de mère Nature. Le manieur de canne devra alors cibler des endroits tels que les rochers escarpés, les amoncellements de rochers submergés, la jonction entre deux plans d’eau, les piliers de pont, les pointes de roches ou de sable qui plongent vers les abîmes, les îles sous-marines, les plateaux submergés, les lignes d’herbes immergées, au pied des barrages et des rapides, etc. En fait, partout où les dorés peuvent se cacher afin de se sentir en sécurité et se reposer ainsi que pour chasser et embusquer d’éventuelles proies.

Il ne faudrait pas oublier les bouées de navigation qui indiquent les eaux plus profondes d’un chenal. La majorité des techniques estivales comme à la jig, à la traîne en profondeur, au marcheur de fond, etc. vous rapporteront alors les dividendes escomptés.

Exception

L’adepte de pêche au doré doit comprendre que les lacs et les rivières présentent des environnements différents et qu’il doit s’adapter aux conditions locales. Il en va de même avec le majestueux fleuve Saint-Laurent, où dans plusieurs secteurs, les dorés sont déjà en profondeur, dès les premiers jours de la saison, à maints endroits le long du couloir fluvial.

Le top 15 des meilleurs leurres pour le doré

Le week-end de l’ouverture du doré est un événement que de nombreux passionnés ne veulent pas manquer. Il lance officiellement leur saison de pêche.
Photo d’archives

 

  • 1. Double Tail Grub de 4 po. avec tête plombée Whistler Jig
  • 2. Crawler Harness de Mepps avec lombric Phenom 2010RS de Mister Twister
  • 3. Harnais à ver Butterfly Harness avec Rock-Runner et Poc-It-Phenom
  • 4. Imitation de mené à ventre rouge LiveTarget Dace
  • 5. Dandinette verticale Puppet Minnow
  • 6. Harnais holographique Northland avec Slick-Stick et lombric
  • 7. Yellow Perch Banana Bait
  • 8. Twitch Minnow 3 ¾ po. sur tête Stand Up Long Shank Fire-Ball Jig
  • 9. Mister Twister Meeny de 3 po. avec tête RZ Jig
  • 10. Rapala Tail Dancer
  • 11. Sangsue Gulp 3 po. Sur tête plombée
  • 12. Heddon Sonar
  • 13. Flicker Shad Pro-Slick
  • 14. Gum Drop tandem avec ver et plombs fendus no 2
  • 15. Thin Fin

De tout pour tous

Le traditionnel souper de homard au profit de la Fondation de la faune du Québec se déroulera le 23 mai, au Marché Bonsecours de Montréal. Il y aura également des encans, silencieux et à la criée, d’articles et forfaits variés pour les amateurs d’art, de chasse, de pêche ou de plein air.


► Pour en savoir plus, composez le 1 877 639-0742 ou visitez le www.fondationdelafaune.qc.ca