/auto
Navigation

Kia Telluride: de la place pour 8!

2020 Telluride
Photo courtoisie, Kia Avec le nouveau Telluride 2020, Kia propose une alternative de taille aux utilitaires à sept places trop peu spacieux et dotés d’un coffre contraignant.

Coup d'oeil sur cet article

Vous recherchez un véhicule spacieux capable de transporter jusqu’à sept personnes – et pourquoi pas même huit –, mais un Sorento serait trop petit ? Eh bien, Kia propose désormais une alternative de taille. Voici le Telluride 2020.

Le Kia Telluride 2020 ne pouvait arriver à un meilleur moment. Ce VUS à forte carrure apporte un vent de fraîcheur dans un créneau où les véhicules à 7-8 places de taille moyenne se multiplient. Un créneau très prisé de consommateurs, qui ont faim de nouveautés. La popularité du Volkswagen Atlas et du Subaru Ascent, deux nouveautés récentes du genre, laisse d’ailleurs présager une réception aussi positive pour ce mastodonte coréen arrivé chez les concessionnaires en mars.

Le Telluride emprunte son nom à une station de ski populaire du Colorado ; un symbole de joie de vivre, de loisirs. Pour les consommateurs en quête d’originalité, le message est clair. D’autant plus qu’il s’ajoute à un éventail déjà très fourni dans un créneau longtemps dominé par les Ford Explorer, Honda Pilot et Toyota Highlander ; des rivaux dont l’image s’étiole. La dotation originale et généreuse de ce Kia pourrait même intéresser les acheteurs de VUS plus luxueux, comme le GMC Acadia et le Lexus RX 350L.

Bref, la perspective semble heureuse pour ce constructeur coréen, qui tente sa chance... une seconde fois. Vous souvenez-vous du Borrego ? Probablement pas. Pas plus de 1158 exemplaires de ce VUS de taille moyenne à sept places ont trouvé preneurs au Canada entre la fin de 2008 et le début de 2012. Un coup d’épée dans l’eau qui n’a pas découragé Kia pour autant. Cette fois, il a fait appel à son studio de design californien pour réaliser un VUS plus près, croit-on, des attentes de la clientèle – d’où le style massif et les dimensions plus généreuses que celles du Borrego. Après tout, les Américains aiment les gros camions. Et celui-là, il est gros. Long de 5 m, le Telluride frôle les 2 m en hauteur et il peut peser jusqu’à 2 tonnes. À côté du populaire Sorento, il a l’air d’un géant. C’est d’ailleurs le plus gros véhicule jamais fabriqué par Kia, abstraction faite des autocars qu’il produit !

Conception moderne

Fabriqué aux États-Unis, le Telluride a un châssis monocoque contrairement au Borrego, qui avait un châssis à longerons. Cette architecture moderne, tout comme sa motorisation, il les partage avec une autre nouveauté : le Hyundai Palisade, un modèle au gabarit similaire attendu cet été. Bénéficiant d’un peu d’avance pour se faire connaître, le Kia est offert en trois versions : EX, SX et SX Limited, la plus luxueuse du lot (version qui arrivera chez les concessionnaires plus tard ce printemps). Chacune partage le V6 Lambda II de 3,8 L, une évolution du moteur utilisé pour le Borrego. Ce moteur atmosphérique qui produit 291 ch et 262 lb-pi de couple adopte un cycle Atkinson et dispose de l’injection directe, d’un dispositif d’arrêt-démarrage au ralenti, en plus d’être jumelé à une boîte de vitesses automatique à huit rapports. Autant de technologies qui lui permettent de réaliser une consommation moyenne d’environ 11 L/100 km.

Outre la transmission intégrale de série, sa motorisation dispose d’un système de gestion à cinq modes de conduite : Smart, Eco, Sport, Confort et Snow (ou tout-terrain), ce dernier se subdivisant lui-même en modes pour la neige, la boue et le sable. C’est pour mieux adapter le véhicule aux conditions d’utilisation anticipées que ces modes modifient le paramétrage du groupe motopropulseur et de la servodirection, mais aussi celui de la suspension arrière autonivelante réservée au Telluride SX Limited.

Avec un V6 qui ne manque pas de souffle et une boîte de vitesses souple et bien étagée, le Telluride procure des performances satisfaisantes. Moins de 8 secondes suffisent à le propulser au-delà des 100 km/h réglementaires de nos autoroutes et les reprises sont très progressives. Quant à la suspension indépendante aux quatre roues, un calibrage adéquat lui permet d’offrir un roulement doux malgré l’état parfois lamentable de notre réseau routier.

Intérieur volumineux et original

L’intérieur est à l’image de la carrosserie : volumineux et original. Étant dotées de deux banquettes (centrale et arrière) à dossiers 60/40 conçues pour des adultes de taille moyenne, les versions EX et SX procurent huit places. La version SX Limited, quant à elle, offre une place de moins puisqu’on substitue des sièges baquets à la banquette centrale. Quant au coffre, il est gargantuesque. Avec un volume utile maximal de 2455 L, il s’apparente à celui d’un Chevrolet Tahoe (2682 L). De plus, lorsque les deux banquettes sont en place, on dispose tout de même de deux fois plus de volume utile que dans un Sorento (601 L contre 320). Besoin d’espace pour transporter des gros encombrants ? Avec un Telluride, il n’y aura pas de problème. Pour bien des vacanciers, la capacité de remorquage de 2268 kg (5000 lb) conviendra aussi amplement.

Le coffre est très volumineux et l’accès à la banquette arrière est facilité par un mécanisme ingénieux escamotant sans effort les sièges de la rangée centrale.
Photo courtoisie, Kia
Le coffre est très volumineux et l’accès à la banquette arrière est facilité par un mécanisme ingénieux escamotant sans effort les sièges de la rangée centrale.

À cela s’ajoute une dotation de série attrayante. Elle comprend un siège à commande électrique à huit positions pour le conducteur, des sièges avant chauffants, de même qu’un volant gainé de cuir télescopique, inclinable et chauffant. Également ventilés, les sièges avant de la version SX Limited se parent d’une riche sellerie de cuir Napa, plutôt que le cuir plus ordinaire utilisé pour la version SX.

Bénéficiant d’une belle finition, le Telluride a un tableau de bord bien aménagé et une console centrale offrant beaucoup de rangement.
Photo courtoisie, Kia
Bénéficiant d’une belle finition, le Telluride a un tableau de bord bien aménagé et une console centrale offrant beaucoup de rangement.

Au centre d’un tableau de bord rehaussé par une finition de similibois et de garnitures métalliques bien réalisée trône un écran tactile couleur de 10,3 po. Bien intégré à l’ensemble, il affiche une foule d’informations du système d’infodivertissement. Un second écran de 7 po logé entre les deux cadrans, derrière le volant des deux versions SX, affiche même des images captées par le système de caméras à 360 degrés, par exemple, pour prévenir de la présence d’un obstacle dans un angle mort. La connectivité Bluetooth et les systèmes CarPlay d’Apple et Android Auto sont également de série. Enfin, les mélomanes apprécieront la chaîne audio Harman/Kardon ambiophonique de 630 w et 10 haut-parleurs, qu’on réserve toutefois aux Telluride SX et SX Limited.

2020 Telluride
Photo courtoisie, Kia
Les trois versions ont des phares à DEL et un système de gestion de la motorisation à cinq modes est aussi de série.
Photo courtoisie, Kia
Les trois versions ont des phares à DEL et un système de gestion de la motorisation à cinq modes est aussi de série.

Kia n’a pas négligé le volet désormais incontournable des aides à la conduite. Pour les trois versions, il réunit des dispositifs comme l’assistance à l’évitement d’une collision frontale, des phares à changement automatique de faisceau, une alarme de louvoiement et un système d’assistance de maintien de voie, un régulateur de vitesse adaptatif et même un dispositif d’évitement de collisions arrière causées par du trafic transversal. Il est toutefois nécessaire d’opter pour une des deux versions SX pour disposer aussi d’un détecteur d’obstacles dans les angles morts si pratique, mais aussi de l’aide au stationnement en marche avant. Dommage...

Fiche technique

Prix de base

44 995 $ (EX) ; 49 995 $ (SX) ; 53 995 $ (SX Limited).

Transport et préparation

1885 $

Groupe motopropulseur

V6 DACT 3,8 L ; 291 ch à 6000 tr/min, 262 lb-pi à 5200 tr/min. Boîte de vitesses automatique à 8 rapports. Transmission intégrale.

Particularités

Suspension indépendante aux quatre roues. Freins à disque aux quatre roues. Antiblocage de série. Pneus : P245/60R18 (EX) ; P245/50R20 (SX, SX Limited).

Cotes

Empattement : 2900 mm ; longueur : 5000 mm ; largeur : 1990 mm ; hauteur : 1759 mm. Poids : 1970-2033 kg. Volume du coffre : 601-2455 L. Capacité de remorquage : 2268 kg (5000 lb). Volume du réservoir : 71 L. Consommation moyenne (approx.) : 11,0 L/100 km.

Concurrence

  • Buick Enclave
  • Chevrolet Traverse
  • Dodge Durango
  • Ford Explorer
  • Ford Flex
  • GMC Acadia
  • Honda Pilot
  • Hyundai Santa Fe XL
  • Jeep Grand Cherokee
  • Kia Telluride
  • Mazda CX-9
  • Nissan Pathfinder
  • Subaru Ascent
  • Toyota Highlander
  • Volkswagen Atlas

Points forts

  • Beaucoup d’espace pour les occupants et les bagages
  • Conduite agréable
  • Roulement confortable

Points faibles

  • Consommation importante
  • Visibilité arrière réduite
  • Pas de détecteur d’obstacle dans les angles morts (EX)

Cotes de l’auteur

  • Cote d’ensemble: 8/10
  • Consommation: 7/10
  • Équipement: 8/10
  • Prix: 8/10
  • Apparence: 8/10
  • Confort à l’avant: 8/10
  • Confort à l’arrière: 8/10
  • Comportement: 8/10
  • Performance: 8/10
  • Rangement: 8/10

Pour les Américains (surtout)

Début de la production du Kia Telluride 2020 à l’usine de West Point, en Géorgie, en février 2019.
Photo courtoisie
Début de la production du Kia Telluride 2020 à l’usine de West Point, en Géorgie, en février 2019.

Le Telluride est le premier véhicule conçu par Kia principalement pour le marché nord-américain. Le Centre de design Kia d’Irvine en Californie a dirigé sa conception, alors qu’il est assemblé exclusivement à l’usine Kia Motors Manufacturing Georgia (KMMG) de West Point en Géorgie, depuis février dernier.

Ce complexe manufacturier est entré en activité en novembre 2009 d’abord pour assembler des Sorento. Deux ans plus tard, KMMG a ajouté la berline Optima à sa production. À partir d’octobre 2011, pour prêter main-forte à Hyundai, on y a même assemblé des Santa Fe !

KMMG, qui a livré son deux millionième véhicule en 2016, produit actuellement environ 340 000 véhicules par année, qui sont vendus aux États-Unis et au Canada, bien sûr, mais aussi au Mexique, dans les Caraïbes et dans certains pays de la région du Pacifique.

Si la majorité des Telluride que produit cette usine est destinée aux États-Unis et au Canada, affirme le constructeur, KMMG prévoit néanmoins en exporter environ 3000 ailleurs dans le monde, cette année. Les premiers ont d’ailleurs quitté le port de Brunswick, en Géorgie, à destination de la péninsule arabique à la fin de février.

Une Mini de plus de 300 chevaux !

2020 Telluride
Photo courtoisie

Les nouvelles MINI John Cooper Works Clubman Countryman 2020 renfermeront le moteur le plus puissant dans les 60 ans d’histoire de la marque britannique, soit un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres qui génère 301 chevaux entre 5000 et 6250 tours/minute. C’est une hausse renversante de 73 chevaux par rapport aux modèles actuels de 228 chevaux!