/entertainment
Navigation

L'été sous la tente

Coup d'oeil sur cet article

La saison de camping des passionnés de plein air débutera bientôt... Si elle n’est pas déjà lancée ! Pour ceux qui prévoient dormir sous la tente et recherchent le modèle parfait, le premier critère à déterminer est : quel type de campeur êtes-vous ?

Le campeur aventurier

Tente expedition,
Marmot Tungsten,
Latulippe
Photo courtoisie, Latulippe
Tente expedition, Marmot Tungsten, Latulippe

Que ce soit à vélo, en randonnée pédestre ou en canoë-camping, les campeurs aventuriers prennent la route des vacances avec leurs bagages et leur tente sur le dos. Pour eux, la légèreté est la clé !

Tente suspendue,
Flite de Tensile,
MEC
Photo courtoisie, Mountain Equipment Co-op
Tente suspendue, Flite de Tensile, MEC

« Ils choisissent une tente minimaliste en termes d’espace, en sachant qu’elle sera moins confortable, mais ils sont prêts à faire le sacrifice », explique M. Ouellette. De rares modèles avec des arceaux en carbone, pour une personne, peuvent peser aussi peu que 800 grammes.

Tente de toit,
Kukenam Explorer
de Tepui,
MEC
Photo courtoisie, Mountain Equipment Co-op
Tente de toit, Kukenam Explorer de Tepui, MEC

Certains campeurs utiliseront même leur bâton de marche ou des branches pour ne pas avoir à transporter les arceaux. Petit poids signifie aussi une toile plus mince (imperméable, mais plus facile à percer) et davantage de moustiquaires (plus de ventilation).

Lorsque le poids a moins d’importance, en voyageant à deux et en répartissant les bagages sur quatre épaules, par exemple, la tente gagne en qualité de toile, en imperméabilité et en robustesse au niveau du double-toit et du plancher, puis en qualité en ce qui a trait aux arceaux. À chaque aventurier ses priorités !

Petite et basse, la tente d’expédition se déploie n’importe où, peu importe où son propriétaire s’aventure. S’il campe 12 mois par année, il choisira son abri en conséquence de la température et du poids de la neige.

Hamac asymétrique Expedition
 avec glissière de Hennessy,
MEC
Photo courtoisie
Hamac asymétrique Expedition avec glissière de Hennessy, MEC

Le campeur en autonomie pourrait aussi opter pour une tente hamac d’expédition fixée à des arbres pour y dormir suspendu au-dessus du sol. Et pourquoi ne pas dormir simplement par terre dans un sac bivouac ?

Sac bivouac, 
Helium de Outdoor,
MEC
Photo courtoisie, Mountain Equipment Co-op
Sac bivouac, Helium de Outdoor, MEC

Le voyageur en « road trip », quant à lui, pourrait tomber sous le charme d’une tente prenant place sur le toit d’un véhicule utilitaire sport ou d’une camionnette.

Le campeur occasionnel

Tente Eureka! Suma,
Latulippe
Photo courtoisie, Latulippe
Tente Eureka! Suma, Latulippe

Le campeur en herbe ou qui dort occasionnellement sous la tente, lors de festivals, d’une fête familiale ou d’une fin de semaine dans un parc national, souhaitera souvent investir une modeste somme dans l’achat d’une tente.

Peu expérimenté, on peut penser qu’il n’envisagera pas de faire une expédition dans la nature sauvage, qu’il préférera demeurer près de sa voiture et qu’il partira seulement si la température est clémente.

Tente Camper de MEC,
MEC
Photo courtoisie, MEC
Tente Camper de MEC, MEC

Ne possédant pas l’équipement du parfait campeur, un matelas gonflable, son oreiller préféré, de grosses couvertures et autres équipements volumineux feront probablement partie de ses bagages.

Une tente moins dispendieuse, mais de moins grande qualité, comblera ses besoins, puisqu’il privilégiera de courts séjours et que « sa tente ne sera pas soumise à rude épreuve », indique M. Laflamme.

Ce type de campeur recherchera davantage le confort d’une grande tente de type familial et aura peut-être la piqûre du camping.

Le campeur familial

Tente Cabin,
MEC
Photo courtoisie, Mountain Equipment Co-op
Tente Cabin, MEC

Le camping est un moyen économique de voyager en famille. Plusieurs optent pour des terrains permettant de garer la voiture à proximité du campement, limitant le transport de la tente et des bagages. Une grande tente (4 places et plus), bien que parfois lourde, fera donc leur bonheur.

Certaines familles choisiront même un modèle offrant une place supplémentaire réservée au rangement et maximisant leur liberté de mouvement et/ou composé de deux sections distinctes pour plus d’intimité. La hauteur de la tente sera aussi prise en compte, surtout si des averses obligent petits et grands à se mettre à l’abri.

Tente familiale,
Eureka BoonDocker,
Latulippe
Photo courtoisie, Latulippe
Tente familiale, Eureka BoonDocker, Latulippe

Un vestibule pour remiser les chaises, les chaussures, les jouets des enfants à la fin de la journée représente un atout. Les plus spacieux s’apparentent à de petits milieux de vie extérieurs, accueillant une table à pique-nique.

Les filets bonifiant le rangement dans la tente et une ouverture laissant passer un fil électrique pour recharger les appareils électroniques pourraient aussi séduire les familles.

Toutefois, les grands modèles de tente « s’installent difficilement seul. Il faut avoir un peu de pratique, savoir comment le faire », indique Julien Ouellette, conseiller au département du camping chez Mountain Equipment Co-op. Il suggère d’ailleurs de « monter la tente une fois à la maison, ou même en magasin, avant de partir ».

Tente familiale,
Marmot Limestone,
Latulippe
Photo courtoisie, Latulippe
Tente familiale, Marmot Limestone, Latulippe

De plus, une tente spacieuse occupe plus d’espace dans la valise de la voiture, mais aussi sur le site de camping, qui doit être choisi en conséquence. Elle résiste également moins bien au vent, il est donc préférable de l’installer à l’abri de ce dernier. D’ailleurs, des arceaux en aluminium robustes et une qualité supérieure de toile de nylon (deniers levés) sont privilégiés.

Par ailleurs, comme l’explique Rémy Laflamme, superviseur plein air chez Latulippe à Québec, « lorsque la température est plus froide, une grande tente prend plus de temps à se réchauffer à l’intérieur ». Allumer une lanterne à chandelle UCO pendant quelques minutes avant de dormir pour enlever l’humidité et réchauffer les lieux est donc suggéré.

5 accessoires utiles

♦ Au moment de déployer votre tente sur le site de camping, assurez-vous d’avoir les bons outils et accessoires à la portée de la main.

Lampe frontale Spot de Black Diamond, 
49,95 $ chez Mountain Equipment Co-op.
Photo courtoisie, MEC
Lampe frontale Spot de Black Diamond, 49,95 $ chez Mountain Equipment Co-op.

♦ Une lampe frontale, si vous prévoyez vous installer après le coucher du soleil.

♦ De la corde utilitaire, pour bien fixer une bâche, solidifier la tente ou réparer de l’équipement.

♦ Un marteau ou un maillet pour planter les piquets dans le sol parfois très dur. Les campeurs en autonomie préféreront souvent une pierre ou une branche massive trouvée sur le site.

♦ Si un bris de toile survenait, l’utilisation d’un ruban adhésif réparateur serait tout indiquée.

Piquet en aluminium 
ANODISÉ, trois côtés,
avec entaille de sécurité
et corde de nylon, 
1,50 $ chez Latulippe
Photo courtoisie, Latulippe
Piquet en aluminium ANODISÉ, trois côtés, avec entaille de sécurité et corde de nylon, 1,50 $ chez Latulippe

♦ Des piquets supplémentaires au cas où l’un des piquets vendus avec la tente fléchisse.