/sports/hockey
Navigation

Erik Karlsson: une décision regrettable?

Erik Karlsson: une décision regrettable?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La participation du défenseur des Sharks de San Jose, Erik Karlsson, au cinquième match de la finale de l’Association de l’Ouest contre les Blues de Saint-Louis, dimanche, a suscité plusieurs interrogations, d’autant plus que le vétéran a été incapable de terminer la rencontre.

Son entraîneur-chef, Peter DeBoer, a d’ailleurs dû répondre aux questions à cet égard après la dégelée de 5 à 0 subie par son équipe qui tire de l’arrière 3 à 2 dans cette série. Lors de l’affrontement précédent, Karlsson avait manqué quelques séquences en troisième période à cause d’une blessure apparente à l’aine. Le Suédois est ennuyé par ce problème depuis longtemps, puisqu’il a raté 27 de ses 33 derniers duels du calendrier régulier.

Or, la situation ne s’est pas améliorée au cours du week-end. À compter de la 13e minute de l’engagement médian, il n’a pas joué et a conclu la journée en compagnie des soigneurs. Et avant cela, sa présence sur la glace n’a pas été des plus glorieuses. Il a commis un revirement ayant permis à Oskar Sundqvist d’ouvrir le pointage au premier vingt et au retour du vestiaire, il n’a pu surveiller adéquatement Vladimir Tarasenko. Son coéquipier, Brent Burns, a été contraint de faire trébucher l’attaquant des Blues, qui a ainsi obtenu un tir de pénalité, occasion qu’il n’a pas loupée.

«Nous avons décidé de l’utiliser en nous basant sur les informations livrées par le joueur et le personnel médical. Selon le rapport que nous avions en main, il sentait être en mesure de jouer et de disputer toute la rencontre», a commenté DeBoer aux médias. «Vous savez, il est facile de s’asseoir ici et de dire maintenant qu’on éprouve des regrets.»

Pour la suite, DeBoer n’a pas indiqué si Karlsson prendra part au prochain match, que les Sharks devront remporter pour demeurer en vie. L’ex-arrière des Sénateurs d’Ottawa a récolté 16 points en 19 sorties et affiché un différentiel de -3 en séries 2019.