/news/green
Navigation

La saison du jardinage prend du retard

Le long congé n’aura pas été la mine d’or à laquelle les détaillants sont habitués

En raison du froid, moins de gens se rendent dans les centres de jardinage, comme c’est le cas à la Ferme Bédard & Blouin, dans l’arrondissement Beauport, à Québec.
Photo Jean-François Desgagnés En raison du froid, moins de gens se rendent dans les centres de jardinage, comme c’est le cas à la Ferme Bédard & Blouin, dans l’arrondissement Beauport, à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Le printemps morose offert par dame Nature a des répercussions jusque dans nos jardins, alors que la saison horticole tarde à prendre son envol pour de bon dans la région de Québec.

Le temps froid des dernières semaines a eu pour effet de ralentir la production de plantes, ce qui entraîne de nombreux retards dans leur présence sur certains étalages.

« Nos arrivages, peu importe d’où ils viennent, sont en retard [...]. Tout est en retard de deux à trois semaines », confie le copropriétaire du Centre Jardin Bourbeau, Martin Bourbeau.

Même son de cloche pour Raymonde Blouin, copropriétaire de la Ferme Bédard & Blouin. « On a aussi des retards pour au moins 30 % de nos produits, indique-t-elle. Ce n’est pas un beau printemps. Le mois de mai est froid. Quand il pleut, les gens viennent quand même. Mais quand il fait froid, c’est autre chose. »

Week-end sous les standards

Le long congé de la fête des Patriotes est généralement le moment où les amateurs d’horticulture se précipitent en masse dans les magasins.

Or, les ardeurs de plusieurs ont été ralenties ces derniers jours, observe Martin Bourbeau, qui évalue la baisse d’achalandage à 20 % comparativement au printemps « exceptionnel » de l’an passé.

« Habituellement, c’est le gros week-end, notre plus gros de l’année. Mais là, on convient qu’on ne s’enligne pas pour ça. On n’a pas le gros sourire, mais on n’est pas trop déçu non plus », évalue le copropriétaire de Paradis Jardins & Accessoires, Sylvain Paradis.

Au travail quand même

Malgré tout, plusieurs passionnés de jardinage ont profité du long week-end pour entamer leur préparation pour l’été, relève Marcel Lamontagne, des Jardins Hamel.

« J’ai l’impression que les gens sont tannés de l’hiver, donc ils viennent quand même. Le froid influence un peu, mais presque tout peut quand même être planté », dit-il.

« Avec les températures froides, on ne peut pas planter dehors. Les gens viennent acheter, mais ils doivent tout rentrer le soir. Certains achètent, d’autres vont venir quand il va faire chaud », confie Martin Bourbeau.

Le temps idéal pour semer est heureusement à la veille de s’installer, se réjouissent les détaillants consultés par Le Journal, alors que le mercure devrait osciller autour des 20 degrés Celsius à compter de mercrerdi.

« On espère voir du soleil cette semaine. Il n’est pas trop tard pour se reprendre ! » lance d’un ton optimiste Raymonde Blouin.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions