/sports/others
Navigation

Patinage artistique: Charlie Bilodeau et Lubov Ilyushechkina forment déjà un duo d’enfer

Patinage artistique: Charlie Bilodeau et Lubov Ilyushechkina forment déjà un duo d’enfer
COURTOISIE M.A. L'ALLIER RP

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Moins de deux mois après avoir formé un nouveau duo de patinage artistique, le Québécois Charlie Bilodeau et Lubov Ilyushechkina sont déjà sur la même longueur d’onde.

«Nous sommes tout le temps surpris de voir à quel point nous nous ajustons bien, a indiqué le patineur de Trois-Pistoles en entrevue avec l’Agence QMI. Grâce au bagage [de Lubov] et le mien, nous progressons à une belle vitesse.»

Bilodeau et Ilyushechkina ont commencé à patiner ensemble au mois de mars, sous la supervision des entraîneurs Richard Gauthier et Bruno Marcotte, à Montréal.

«Nous devons continuer à apprendre à nous connaître et à développer des affinités, ce qui est un travail assez complexe, a expliqué Bilodeau. Nous sommes chanceux que cela se fasse naturellement entre nous, parce que ça peut parfois être plus compliqué.»

«Nous avons tous les deux une belle ouverture d’esprit, en plus d’avoir les mêmes objectifs. Nous voulons la même chose et nous travaillons dans cette direction-là», a-t-il ajouté.

Les patineurs veulent retrouver leur place au sein de l’élite mondiale à la suite d’une pause bien méritée au cours de la dernière saison.

Bilodeau et Julianne Séguin ont fini neuvièmes aux Jeux de Pyeongchang en 2018. Ils ont mis un terme à leur association l’été suivant. Ilyushechkina, pour sa part, a patiné pour le Cirque du Soleil après que son partenaire, le Torontois Dylan Moscovitch, eut pris sa retraite.

Pause bénéfique

Cette relâche d’une saison a semblé faire le plus grand bien à Bilodeau.

«J’en avais besoin, a reconnu l’athlète de 25 ans. Une année olympique est intense sur tous les plans. J’ai pu respirer un peu et mettre de l’énergie dans d’autres projets. Oui, nous sommes des athlètes et le patinage c’est un travail, mais il y a d’autres aspects à la vie qu’on néglige en se préparant pour les Jeux.»

Bilodeau a notamment interrompu ses études en communication à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en prévision de Pyeongchang.

Du jamais-vu

Si le couple Bilodeau-Ilyushechkina n’en est qu’à ses balbutiements, le patineur du Bas-Saint-Laurent est certain que les expériences passées de sa partenaire ajouteront une touche unique à leurs performances.

«Grâce à son passage au Cirque du Soleil, nous allons pouvoir arriver avec des trucs qui n’ont peut-être pas été vus au patinage artistique. Nous pourrons amener un vent de fraîcheur», s’est réjoui Bilodeau.

Cela dit, d’importants défis attendent le duo.

«Nous avons du travail à faire des deux côtés sur les sauts en général, a avoué Bilodeau. Ce sont des éléments qui sont moins acquis. Nous allons concentrer nos énergies là-dessus pour développer une base solide pour les sauts côte à côte.»

Avec l’aide des chorégraphes Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon, avec qui Bilodeau et Ilyushechkina ont déjà travaillé dans le passé, le nouveau duo a déjà la chorégraphie de son programme court. Il s’attaquera maintenant au programme libre.

Bilodeau et Ilyushechkina prendront part à leur première compétition ensemble en août aux Championnats québécois d’été.

«Nous devons faire nos preuves», a indiqué Bilodeau.

Et s’il réussit, le couple de patineurs aura ensuite les Mondiaux de patinage artistique de 2020, à Montréal, et les Jeux olympiques de 2022, à Pékin, dans sa mire.