/sports/hockey
Navigation

Une première finale en près de 50 ans pour les Blues?

Une première finale en près de 50 ans pour les Blues?
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Blues de St. Louis ne sont plus qu’à une victoire d’atteindre la finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 1970.

La dernière fois, il s’agissait d’une toute autre époque. La Ligue nationale de hockey (LNH) disputait seulement une troisième saison après la grande expansion et tous les nouveaux clubs étaient regroupés dans la même section. L'une de ces formations était ainsi assurée de se rendre en finale et lors des trois premières années, ce sont les Blues, dirigés par la recrue Scotty Bowman, qui s’y sont rendus.

Dans des duels à sens unique, le Canadien de Montréal – en 1968 et 1969 – et les Bruins de Boston – en 1970 – avaient balayé l’équipe du Missouri. Cette année, les Blues ont toutefois de bien meilleurs outils pour l’étape ultime. Mais avant de tenter leur chance, ils devront auparavant achever les Sharks de San Jose en finale de l'Association de l'Ouest.

«C’est vraiment excitant, mais nous devons garder notre calme, a dit le défenseur Joel Edmundson, au quotidien "St. Louis Post-Dispatch". Nous devons jouer le match numéro 6 comme nous avons joué lors du match numéro 5. Si nous le faisons, nous aurons de bonnes chances. Mais il ne faut pas s’énerver ni tenir la victoire pour acquise. Nous devons simplement nous concentrer sur le sixième match.»

Un rêve à portée de main

La tâche sera difficile toutefois. Plusieurs joueurs des Blues l’avouent d’emblée: une participation en finale leur permettrait de réaliser le rêve d’une vie.

«Il ne faut pas regarder trop loin devant. Nous savons tous à quel point le prochain match sera important et difficile à gagner. Mais oui, ce serait un rêve devenu réalité», a concédé Jaden Schwartz, auteur d’un tour du chapeau dans un gain de 5 à 0, dimanche.

«Nous jouons pour ça depuis toujours, a pour sa part révélé Valdimir Tarasenko, qui a amassé quatre points dans le gain des siens. Je crois que tous les joueurs rêvent de jouer en finale. Mais nous n’y sommes pas encore.»

La sixième rencontre de la finale de l’Ouest aura lieu mardi à St. Louis. Les Sharks pourraient devoir se débrouiller sans trois joueurs importants – Erik Karlsson, Joe Pavelski et Tomas Hertl – qui ont été blessés dimanche. Les Blues pourront également profiter de l’appui massif de leurs partisans.

Les amateurs de St. Louis ont montré un avant-goût de ce dont ils sont capables à l'Enterprise Center, où était diffusée la rencontre de dimanche. Lorsque Schwartz a réussi son triplé, de très nombreuses casquettes ont été jetées sur la glace.

«J’ai entendu que c’était fou à l'Enterprise Center, a dit Edmundson. Nous avons hâte de retourner à la maison et nous espérons pouvoir mettre un terme à la série là-bas.»