/sports/hockey
Navigation

Scott et la modestie

Le gardien des Raiders de Prince Albert a raflé tous les honneurs cette saison

SPO-HUSKIES-RAIDERS
Photo Agence QMI, John Morris Le gardien des Raiders appartenant aux Maple Leafs, Ian Scott, a multiplié les honneurs cette saison à sa dernière année chez le junior.

Coup d'oeil sur cet article

HALIFAX | Ian Scott n’est pas trop le genre à bomber le torse. Le gardien étoile des Raiders de Prince Albert aurait pourtant toutes les raisons du monde de crier sur tous les toits qu’il a été l’un des meilleurs à sa position à travers le pays durant la dernière saison.

Choix de quatrième ronde des Maple Leafs de Toronto en 2017 (110e au total), Scott s’est dressé comme une muraille devant la cage des représentants de la Ligue de l’Ouest. À tel point, qu’il a établi ni plus ni moins que trois records d’équipe : la moyenne de buts alloués (1,83), le pourcentage d’efficacité (,932) et les blanchissages (8). Il a été élu meilleur cerbère dans l’Ouest.

Ses performances électrisantes se sont poursuivies en séries, raflant le titre de joueur par excellence grâce à des chiffres exceptionnels (23 PJ – 1,96 et ,925) et permettant à la petite municipalité de Prince Albert de vivre l’euphorie d’un premier championnat éliminatoire en 34 ans. Mais Scott étant de nature calme, il reste bien humble en dépit de cette avalanche de prix qui déferlent sur lui depuis quelques semaines. Il a cependant été moins étincelant depuis son arrivée à Halifax pour la 101e Coupe Memorial.

« Je pense que j’ai travaillé sur mon jeu tout au long de la saison, que ce soit sur la glace ou en dehors de la glace. J’ai aussi travaillé sur l’aspect mental en tentant d’être le plus constant possible. Il y a plusieurs bonnes choses qui sont attribuables au fait que je joue avec d’excellents coéquipiers », expliquait l’homme masqué avant le début du tournoi de la Coupe Memorial, lui qui admire Carey Price parmi la confrérie des gardiens de la LNH.

Le bon coéquipier

Si le principal intéressé, membre d’Équipe Canada junior aux plus récents championnats du monde, n’hésite pas à lancer des fleurs à ses partenaires pour expliquer ses succès, l’entraîneur des Raiders, Marc Habscheid, a approfondi cet angle quand il a été questionné sur son numéro 33.

« Sa principale qualité est sans doute le fait qu’il soit un bon coéquipier. Ses coéquipiers veulent jouer devant lui. C’est un gros point parce que les joueurs n’hésitent pas à se sacrifier pour lui. De plus, il est très athlétique et je crois que son séjour avec les Marlies [à la fin de la dernière campagne] l’a grandement aidé. Il a vu ce que c’était que d’être un professionnel. La lumière s’est allumée pour lui ! » a analysé Habscheid.

« Quand tu as la chance de jouer ton premier match professionnel et de vivre le parcours jusqu’à la Coupe Calder que les Marlies ont eu, j’ai appris énormément sur ce qu’il me fallait pour jouer à ce niveau », a renchéri Scott au sujet de son expérience dans la Ligue américaine au printemps 2018. Et avant la présente campagne, il n’avait jamais maintenu un pourcentage d’arrêts supérieur à ,900.

Les Leafs, le but

Scott fera le saut sur une base permanente chez les professionnels l’an prochain, alors qu’il a célébré son 20e anniversaire en janvier dernier.

S’il n’est pas coutume pour un gardien de cet âge de figurer dans l’alignement du grand club, le natif de Calgary peut s’inspirer de son compatriote Carter Hart, lequel a profité de l’hécatombe chez les Flyers de Philadelphie cette saison pour s’illustrer en signant 16 victoires et en affichant un taux d’efficacité de ,917 en 31 sorties. Scott se dit prêt pour le défi, que ce soit avec les Leafs ou le club-école des Marlies. Une chose est sûre, sa progression dictera l’avenue qu’empruntera le directeur général Kyle Dubas avec son titulaire masqué Frederik Andersen, dont le contrat viendra à échéance à la conclusion de la saison 2020-2021.

« Je crois que tout est une question de confiance en soi quand tu joues. Tu ne sais jamais quand tu auras ta chance [de jouer dans la LNH], alors tu dois tenter de te donner le plus de chances de réussir. Mon but ultime est de faire partie des Leafs. »