/news/currentevents
Navigation

Dans le coffre d’une voiture pendant que ses complices commettaient un vol

Coup d'oeil sur cet article

Un homme a été acquitté d’accusations de vol et d’entrée par effraction parce qu’il se trouvait dans le coffre arrière d’un Cadillac lors du délit commis par ses complices.

Le 27 mars dernier, six individus ont été arrêtés après qu’un citoyen eut observé des gens entrer dans une résidence de la rue Champlain pour y voler des biens. L’intervention rapide des policiers combinée à la description du véhicule de fuite, un Cadillac, avait permis l’arrestation des individus.

Or, cinq personnes se trouvaient dans la voiture interceptée. C’est seulement lorsque les policiers ont fouillé le coffre arrière qu’ils ont trouvé Jérôme Fortin. « Qu’est-ce qu’il faisait là », s’est spontanément interrogé le juge Rosaire Larouche.

« Il n’y avait plus de place [dans le véhicule] », ont expliqué en chœur la procureure et l’avocat de la défense. « C’est un peu spécial », a répliqué le juge.

Coupable de recel

En raison de la preuve difficile à faire quant à l’implication de Fortin, les accusations d’entrée par effraction et de vol ont été retirées, mais une accusation de recel, en raison des objets volés qui se trouvaient dans le véhicule, est demeurée.

Le juge Larouche a déclaré coupable de recel Jérôme Fortin tout en l’acquittant des deux autres chefs d’accusation.

« Il y a des zones grises [dans cette histoire] », a d’abord réfléchi le juge, avant d’ajouter : « quoique pour vous, c’est une zone noire », ironisant ainsi sur le passage de l’accusé dans le coffre de voiture.

Au total, une peine de neuf mois a été imposée à l’homme de 23 ans, qui a aussi plaidé coupable à cinq vols dans une SAQ.