/sports/racing
Navigation

Lance Stroll est optimiste en vue du Grand Prix de Monaco

Lance Stroll est optimiste en vue du Grand Prix de Monaco
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le cirque de la Formule 1 s’est déplacé sur la Côte d’Azur à l’occasion du légendaire Grand Prix de Monaco disputé en fin de semaine et le Québécois Lance Stroll n’échappe pas à la fébrilité qui a envahi le paddock.

Disputée dans les rues de Monte-Carlo, cette épreuve a comme particularité qu’elle est bordée pratiquement tout au long du tracé par des clôtures métalliques qui ne pardonnent aucune erreur. C’est également la seule course du calendrier qui ne couvre pas les 305 km réglementaires en raison de la vitesse peu élevée des voitures.

«C’est toujours une énorme fin de semaine à Monaco, a dit Stroll dans un communiqué. Quand tu penses à la F1, tu penses aussi à Monaco. Il y a tellement d’histoires et de "buzz" autour de la ville qui créent une atmosphère spéciale. Nous essayons de faire comme si c’était une course comme une autre, mais tout est un peu différent ici.»

Éviter le mur

Le pilote de l’écurie Racing Point est bien au fait des difficultés techniques de la piste. Il y a en effet eu un accident en 2017 lors de la deuxième séance d’essais libres. Ayant déjà avoué qu’il devait améliorer son rythme en qualifications, il devra toutefois repousser les limites, puisqu’il est difficile de dépasser sur le circuit monégasque.

«C'est l'un des plus gros défis de l'année. Il n'y a pas de place pour des erreurs, car les murs sont si proches. La piste s'améliore lors de chaque session et vous devez augmenter votre vitesse pour vous qualifier en bonne position. Il s’agit certainement de la séance de qualifications la plus importante de l’année, car les dépassements sont très difficiles le dimanche.»

Optimisme

Stroll et son coéquipier Sergio Perez ont connu une course difficile en Espagne, et ce, malgré de grosses évolutions apportées à leurs voitures roses. Le Montréalais est malgré tout optimiste, estimant que les deux journées d’essais organisées sur le circuit de Barcelone la semaine dernière ont permis à son équipe de mieux comprendre la monoplace RP19.

«Nous avons beaucoup appris sur la voiture, sur les nouvelles évolutions et sur les endroits où nous pouvons trouver des performances. Ce sera intéressant de voir notre performance à Monaco parce que c'est une piste unique, mais je suis optimiste quant aux prochaines courses, car je pense qu'elles nous donneront l'occasion de montrer notre véritable potentiel.»

Esteban Ocon et Perez s’étaient élancés respectivement des sixième et 10e échelons l’année dernière dans la principauté. Ils avaient terminé sixième et 12e.

Le départ de la course sera donné dimanche à 9h10, heure du Québec.