/opinion/columnists
Navigation

Syndiqués de la CSN, êtes-vous contents?

Coup d'oeil sur cet article

Ainsi, la CSN (qui, en 2013, était contre le port des signes religieux chez les fonctionnaires en position d’autorité, y compris chez les enseignants) a changé son fusil d’épaule.

La centrale syndicale dirigée par Jacques Létourneau prend maintenant position contre le projet de loi 21 sous prétexte qu’il « cautionne les préjugés ».

AU NOM DE QUI ?

La CSN représente plus de 300 000 travailleurs répartis dans près de 2000 syndicats.

On parle ici de travailleurs de la construction, de travailleurs du secteur manufacturier, d’employés de la santé, de fonctionnaires, de profs, de travailleurs du monde des communications.

Même d’agents correctionnels.

Ces gens-là se reconnaissent tous dans la position prise par la CSN ? Ils sont tous d’accord ?

Selon les sondages, 65 % des Québécois appuient le projet de loi 21.

À ce que je sache, les membres de la CSN ne vivent pas sur une autre planète. Ils vivent ici, parmi nous.

Ce sont nos frères, nos sœurs, nos cousines, nos voisins.

Ils nous ressemblent.

Certains ont voté QS, d’autres CAQ. Certains ont signé le pacte de Dominic Champagne, d’autres pas.

Ces gens ne forment pas un groupe à part.

On pourrait donc penser que si on effectuait un sondage auprès des 300 000 membres de la CSN, on arriverait grosso modo à un résultat qui ressemblerait aux résultats des sondages menés auprès de la population générale...

Autour de 60 % pour. Autour de 40 % contre.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Comment expliquer que la CSN (qui regroupe des gens de tous les horizons et de toutes les régions du Québec) ait pris position contre le projet de loi 21, alors ?

Comment la CSN est-elle arrivée à ce résultat ?

L’exécutif de la CSN parle au nom de qui ?

Qui leur a permis de défendre cette position ?

Ils ont consulté tous leurs membres ?

QU’EST-CE QUE LE FÉMINISME ?

Idem pour la Fédération des femmes du Québec, qui a pris position contre le projet de loi 21, qu’elle juge « fondamentalement sexiste ».

Toutes les femmes du Québec ont été consultées par la FFQ ? Et elles ont rejeté en majorité le projet de loi 21 ?

La FFQ se définit comme une organisation féministe.

Toutes les féministes sont contre la loi 21 ?

Le féminisme n’est pas un bloc homogène­­­. Certaines veulent interdire la prostitution, d’autres pas. Certaines­­­ sont pour l’établissement de quotas en milieu de travail, d’autres pas. Et certaines sont pour la laïcité, d’autres pas.

Comment une organisation peut-elle prétendre parler au nom de toutes les féministes du Québec ? Encore pire, de toutes les femmes ?

Tous ces groupes qui disent parler au nom des travailleurs, des femmes, des nains, des Noirs, des musulmanes et tutti quanti se disent profondément démocrates.

Or, qu’en est-il, de la démocratie, au sein de leurs instances ?

LA VRAIE DÉMOCRATIE

La démocratie vous tient à cœur, chers membres de la CSN et de la FFQ (pour ne viser que ces deux organismes) ?

François Legault a fait campagne en promettant une loi sur la laïcité. Et il a été élu.

Ça, c’est de la démocratie !

C’est pas mal plus représentatif de l’ensemble des Québécois que vos prises de position idéologiques...