/sports/hockey
Navigation

Les États-Unis chauffent la Russie, mais doivent s’avouer vaincus

Les États-Unis chauffent la Russie, mais doivent s’avouer vaincus
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La formation américaine a offert une bonne opposition aux Russes, mais n’a pas été en mesure de créer la surprise au Championnat du monde de hockey, jeudi, lors d’un quart de finale présenté à Bratislava, en Slovaquie. En effet, les États-Unis ont baissé pavillon 4 à 3.

La Russie est donc toujours invaincue lors de cette quinzaine, elle qui a complété le tournoi préliminaire au sommet du groupe B, en vertu d’une fiche de 7-0-0-0.

Dans l’affrontement du jour, Mikhail Sergachev et Nikita Gusev ont sonné la charge avec un but et deux mentions d'aide chacun. C’est cependant une réussite de Mikhail Grigorenko qui a fait la différence dans cette partie. L’ancien des Remparts de Québec a donné une avance de deux buts aux siens en troisième période.

 

Les États-Unis chauffent la Russie, mais doivent s’avouer vaincus
AFP

 

Son filet s’est avéré le but gagnant, car Alex DeBrincat a réduit l’écart dans les derniers instants du temps réglementaire.

Brady Skjei et Noah Hanifin ont inscrit les autres buts des perdants, tandis que Kirill Kaprizov a été l’autre Russe ayant déjoué le gardien Cory Schneider.

Devant la cage des gagnants, Andrei Vasilevsky a repoussé 29 des 32 tirs dirigés contre lui.

Sakari Manninen propulse la Finlande

En demi-finale, la Russie retrouvera la Finlande, qui a vaincu la Suède 5 à 4 en quart de finale. C’est un but de Sakari Manninen en prolongation qui a fait la différence pour les Finlandais. Manninen a également amassé trois mentions d’aide dans la victoire.

L’autre demi-finale opposera les Canadiens aux Tchèques. Ces derniers ont aisément défait les Allemands 5 à 1 en quart de finale. Jan Kovar a connu tout un match pour la République tchèque en inscrivant deux buts et une mention d’aide.